Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Atelier national de validation du Rapport de l’Enquête GLASS 2021-2022 de la République du Congo

World Health Organization (WHO) - Republic of the Congo

Il s’est tenu le 09 juin à Brazzaville dans la salle de réunion de l’immeuble AOGC, un atelier national de validation du rapport de l’enquête GLASS(Global Analys and Assessment of Sanitation and Drinking-Water)2021-2022. Il s’agit d’une initiative mise en place par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et ONU-Eau depuis 2008 et qui permet l’analyse et l’évaluation mondiales du secteur de l’assainissement et de l’eau potable.

L’atelier a réuni une trentaine de participants venus des différents Ministères, du secteur privé et des ONG. Il a été présidé par le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique, M. Albert MASSOUEME, assisté du Conseiller en charge des maladies non transmissibles et de la prévention contre les maladies au Bureau de l’OMS au Congo, le Dr Cyr Judicaël PASSI-LOUAMBA et du Dr MONJOA MONONO Zita de l’équipe d’AFRO en charge de la santé-environnement.

L’objectif de cet atelier est de disposer de données actualisées, fiables et pertinentes pour le suivi des indicateurs de l’ODD 6.a et 6.b relatifs au maintien et à l’extension l’accès de la population à des systèmes et à des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement (WASH).

Dans son propos, le Conseiller de l’OMS a affirmé, je cite : « En sa qualité d’autorité internationale sur les secteurs de l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement, l’OMS rassemble les données scientifiques, défini puis suit les normes et favorise les meilleures pratiques et politiques afin de garantir les services d’eau, d’assainissement et hygiène sûre pour tous ».Aussi, a-t-il ajouté :

«Monsieur le Directeur de Cabinet, au moment où les experts nationaux se retrouvent, l’OMS voudraient remercier l’équipe d’enquêteur qui a collecté les données de ce rapport et exhorter l’ensemble des participants à une analyse plus approfondie de ces données. L’OMS pour sa part, ne ménagera aucun effort pour soutenir la mise en œuvre des recommandations importantes qui découleront de cet atelier ».

Monsieur le Directeur de Cabinet de Ministre, dans son allocution, a laissé entendre que cette participation représente d’une part, une contribution majeure pour le pays au renforcement des éléments constitutifs de l’approche sectorielle et d’autre part, à la mise en place des mécanismes de recevabilité mutuelle entre les parties prenantes et partenaires principaux, ainsi qu’une source indispensable de données pour suivre le 6ème Objectif de Développement Durable qui vise à « Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ».

Notons qu’à l’échelle nationale, l’initiative GLAAS contribue à renforcer le processus d’examen sectoriel et à évaluer l’environnement, notamment sur les ressources financières et humaines consacrées à l’assainissement, à l’eau potable et à l’hygiène, en recensant les éléments qui favorisent la mise en place de conditions propices et ceux qui l’entravent. Les données nationales recueillies seront destinées à informer les hauts et les décideurs de haut niveau, ainsi que les organisations non gouvernementales, les bailleurs de fonds et les organisations partenaires. 

Distribué par APO Group pour World Health Organization (WHO) – Republic of the Congo.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com