Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Changement climatique en Afrique : les collectivités territoriales décentralisées pensent leurs stratégies

Trouver des solutions aux changements climatiques préoccupe les gestionnaires des communes et villes africaines. Réunis dans le cadre de la 6ème édition du Forum africain des managers territoriaux et des instituts de formation ciblant les collectivités territoriales, les acteurs politiques et ceux de la société civile se sont appesantis sur les actions à mener pour une meilleure adaptation aux conséquences des changements climatiques.

Les changements climatiques sont, plus que jamais, une réalité aux conséquences palpables. Inondations en République démocratique du Congo ou au Niger, avancée du désert, sécheresse au Mali, déplacement des personnes dans le Sahara, l’Afrique paie un lourd tribut face aux aléas climatiques. Plus affecté que les autres parties du monde, l’Afrique, à travers ses acteurs politiques et ceux de la société civile, s’organise à travers le partage d’expériences pour trouver des stratégies et des réponses adéquates; à même de contribuer à une meilleure adaptation aux conséquences des changements climatiques. L’édition 2022 du  Forum africain des managers territoriaux et des instituts de formation ciblant les collectivités territoriales a servi de cadre à cette réflexion commune. 

“Nous sommes venus à cette conférence pour discuter de nombreuses questions de collaboration entre les gouvernements locaux en Afrique sur les questions de changement climatique et de développement.”

Peter ANYANG’ NYONG’O, Gouverneur  de KisumuKenya

Du 28 novembre au 03 décembre 2022, une semaine seulement après la COP 27, s’est tenue à Agadir au Maroc la 6ème édition du Forum africain des managers territoriaux et des instituts de formation ciblant les collectivités territoriales; événement organisé par Cités et gouvernements unis d’Afrique (CGLU-Afrique). A l’heure où le financement de 100 milliards de dollars par an, promis par les pays riches pour contribuer à l’adaptation aux changements climatiques dans les pays en développement peine à se concrétiser, il est plus qu’urgent pour l’Afrique de trouver ses propres solutions. 

“Je pense que le forum nous sera d’une grande aide pour trouver des mesures pour lutter contre la crise climatique et surtout savoir que nous sommes concernés.”

Jeannette Nyiramasengesho, Présidente de l’Association rwandaise des collectivités locales

Augmenter le financement public de l’adaptation et de la résilience et mobiliser 140 à 300 milliards de dollars annuellement, renforcer et rendre plus cohérente l’architecture du financement concessionnel du climat ou encore sensibiliser et territorialiser les actions politiques liées aux changements climatiques et impliquer les femmes et les jeunes dans l’Action climatique sont quelques unes des recommandations produites à l’issue des travaux du forum. 

“Nous avons eu à présenter une communication sur le thème “former pour comprendre, comprendre pour agir” dont la trame est de travailler sur le mind set des acteurs territoriaux pour qu’ils prennent la mesure des dangers des changements climatiques et qu’on travaille à la résilience et surtout aux effets qui pourraient atténuer ces changements climatiques.”

Léonard Bomba, Coordonnateur de formation aux métiers de la villeCameroun

Avec ses   qui aspirent chaque année près de 1,5 milliard de tonnes de CO2 de l’atmosphère, soit 4% des émissions mondiales, l’Afrique est un pilier de la lutte contre les changements climatiques au niveau international. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com