Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Clôture du 22ème sommet ordinaire de l’EAC : le Premier Ministre Sama Lukonde propose la création d’une institution consacrée à la gestion optimale de l’environnement et des ressources naturelles

Primature, République Démocratique du Congo

Primature, République Démocratique du Congo

Siégeant pour la première fois en tant que membre à part entière de la Communauté des États d’Afrique de l’Est (EAC), la République démocratique du Congo, par le canal du Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge,  s’exprimant au nom du Président de la République,  Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a proposé, lors de la cérémonie de clôture, ce vendredi 22 juillet, la création d’une institution devant gérer de manière optimale les ressources naturelles et les questions environnementales en ce moment de la crise liée au réchauffement climatique.  

« Dès son accession à la Magistrature suprême, le Président de République démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi avait promis de tout mettre en œuvre pour que cette adhésion se concrétise sous son mandat à la tête de notre pays. Aujourd’hui, je viens de voir que les projets communs des pays membres ainsi que ceux de la communauté convergent vers le projet noble de l’union douanière, de la libre circulation des biens et des personnes ainsi que de l’intégration économique, comme il l’avait souligné le 9 mars 2022. C’est l’occasion pour nous de proposer la création d’une institution essentiellement dédiée à la recherche, à la gestion et à l’optimisation de l’environnement, des ressources naturelles, des Mines et de l’énergie de la sous région. Et bien sûr, nous entendons jouer un rôle particulier dans cette nouvelle institution. C’est une proposition que nous faisons et nous espérons qu’elle aura l’adhésion de tous. Dans le contexte de la transition énergétique marquée par le réchauffement climatique, cette institution jouera un rôle pleinement majeur dans les décisions des politiques régionales et l’atténuation de leurs effets », a proposé le Chef du Gouvernement Congolais ».

La cérémonie de clôture s’est déroulée en présence de la présidente de la République de Tanzanie Samia Suluhu Hassan, Uhuru Kenyatta du Kenya, Evariste Ndayishimiye du Burundi, Yoweri Museveni de l’Ouganda, Hassan Tsheikh Mohamoud de la Somalie, ainsi que des Premiers ministres du Soudan du Sud et du Rwanda.

« Le moment clé de la fin de ce 22ème sommet ordinaire a été le passage de relais entre Uhuru Kenyatta et Evariste Ndayishimiye,  respectivement  président sortant et nouveau président de l’EAC. Dans son allocution de circonstance, en tant que nouveau chairman de l’EAC, Evariste Ndayishimiye a promis de « continuer à renforcer la sécurité, la responsabilité politique, la bonne gouvernance et à institutionaliser le mécanisme d’intervention rapide de l’EAC ».

Parlant de la République démocratique du Congo, le nouveau président de l’EAC s’est engagé à accompagner ce nouveau membre dans la stabilité politique et la paix notament dans la partie Est du pays.

« En ce qui concerne la paix et la sécurité, nous veillerons à ce que notre nouveau membre, la République démocratique du Congo, se rétablisse et fasse un long chemin vers la stabilité et le développement, y compris la mise en œuvre des décisions récemment adoptées lors des conférences de  Nairobi », a promis Evariste Ndayishimiye devant ses pairs de la sous région.

 Rappelons qu’au premier jour de ce 22ème sommet, les Chefs d’Etat et de Gouvernement présents ont tablé sur la réalisation de l’engagement du protocole de marché commun de l’EAC. Ils ont réfléchi sur les réalisations, les opportunités, les défis et le chemin qui reste à parcourir dans la mise en œuvre de ce projet majeur d »integration économique.

Distribué par APO Group pour Primature, République Démocratique du Congo.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com