Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Conference des Chefs D’etat de la Ceeac

Présidence de la République du Tchad

Kinshasa a abrité ce lundi la 21ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC). Session à laquelle a participé le Président du Conseil Militaire de Transition,  Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO. Le Chef de l’Etat s’est exprimé lors de la séance à huis-clos au cours de laquelle les dirigeants de la CEEAC ont procédé aux délibérations.

Ce sont au total quatre Chefs d’Etat, deux Vice-présents, deux Premiers Ministres et des chefs de délégations représentants des Chefs d’Etat, qui ont répondu présents à cette 21ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la (CEEAC). Après la séance photo officielle, les dirigeants des Etats membres et leurs représentants ont rejoint la salle de conférence, accueillis par des chants qui rappellent opportunément l’esprit d’union et de solidarité dans cet ensemble.

Ensuite, la cérémonie d’ouverture a été ponctuée par plusieurs allocutions, à commencer par celle du Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies chargé de la protection et des opérations de la MONUSCO, M. KHASSIM DIAGNE qui a salué la reforme institutionnelle opérée au sein de la CEEAC. Cette reforme aidera, selon lui, à  multiplier les opportunités et faciliter la collaboration avec l’ONU en matière de prévention des crises et de consolidation de la paix dans l’ensemble des Etats de la région.

Brossant le tableau de la situation sociopolitique et sécuritaire, le Président de la Commission de la CEEAC, l’Ambassadeur GILBERTO DA PIEDADE VERESSIMO a relevé plusieurs situations dont le processus de transition politique au Tchad pour lequel la Commission est restée mobilisée. La mise en œuvre de la Déclaration de Brazzaville, le processus enclenché pour l’ouverture d’un bureau de liaison pour assurer le suivi des appuis issus du plan d’action de soutien ont été aussi soulignés par le diplomate qui appelle à la poursuite de la solidarité communautaire en faveur du Tchad.

Le Président en exercice de la CEEAC, le Chef de l’Etat congolais M. FELIX-ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO place également la poursuite de la réforme et la mise en œuvre du traité révisé au rang des priorités, tout en exprimant ses préoccupations face à l’activisme du terrorisme et des faits d’insécurité notamment dans le Sahel et le bassin du Lac Tchad ajoutés à l’insécurité dans l’Est de la RDC et aux tensions entre son pays et le Rwanda.

Tous ces facteurs conjugués aux crises humanitaires, sanitaires et économiques, risquent de ralentir les objectifs de développement, prévient-il.  

Les multiples enjeux communautaires du moment et le devenir de l’organisation commune en général ont été également relevés par le Président du Conseil Militaire de Transition, Général MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO au cours de la séance à huis-clos.

La concrétisation des recommandations issues des sessions ministérielles sur les mécanismes d’arrimage des textes de la FOMAC et les autres textes légaux révisés de la CEEAC, aux yeux du Chef de l’Etat, ont une importance cardinale. « Nous sommes appelés à traduire dans les faits les pertinentes recommandations sur la réorganisation du cadre institutionnel de la CEEAC en matière de gestion des ressources forestières et halieutiques et les propositions de la Commission de la CEEAC portant sur la tenue d’une session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement dédiée au développement des infrastructures en Afrique centrale » a-t-il signifié.

Face aux défis sécuritaires communs, il n’y a pas d’autres choix que de mutualiser les moyens de protection et de défense et de mener une action commune, appropriée et concertée à en croire le Président du Conseil Militaire de Transition. Malgré un contexte régional marqué par une multitude des défis et un voisinage immédiat troublé par des conflits récurrents, la situation sécuritaire demeure néanmoins stable au Tchad relève le Chef de l’Etat qui a brossé un tableau de la transition et ses perspectives au Tchad.

L’organe suprême, en plus des prises de parole, a surtout procédé aux délibérations. Les décisions sont rendues publiques lors de la cérémonie de clôture, intervenue 3 h environ après l’ouverture officielle.

Le communiqué final lu par le Ministre congolais de l’Intégration Régionale M. DIDIER MAZENGA MUKANZU renseigne que la conférence s’est notamment félicité de la conduite de la transition au Tchad et appelle à la solidarité communautaire.

Tout en prenant acte des recommandations du conseil des Ministres, la conférence a également examiné et approuvé deux décisions portant sur le statut particulier du personnel, le règlement intérieur ainsi que le règlement de fonctionnement de la Force Multinationale de l’Afrique Centrale (FOMAC).

Le rapport de la commission pour le premier semestre de 2022 a été approuvé par la session ordinaire qui a adopté une motion de remerciement à l’endroit du Président en exercice qui reçoit  les gratitudes de ses pairs pour son leadership et son engagement en faveur de la sous-région.

Le clou de la conférence a été le discours de clôture prononcé par le Chef de l’Etat congolais M. FELIX-ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO qui invite les peuples et les partenaires à croire en leurs Etats. Il donne rendez-vous à ses pairs en novembre prochain pour une session extraordinaire consacrée à la question maritime.

Distribué par APO Group pour Présidence de la République du Tchad.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com