Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

La Banque africaine de développement octroie un don de 1,4 million de dollars à Export Trading Group pour renforcer les compétences entrepreneuriales des entreprises détenues et dirigées par des femmes au Mozambique, en Tanzanie et en Zambie

African Development Bank Group (AfDB)

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) a approuvé le 14 juillet un don de 1,4 million de dollars à Export Trading Group (ETG). Le don est destiné à une assistance technique et va servir à financer des entreprises appartenant à des femmes dans trois pays d’Afrique subsaharienne (Mozambique, Tanzanie et Zambie).

ETG est l’un des plus importants gestionnaires et transformateurs intégrés de la chaîne d’approvisionnement agricole en Afrique subsaharienne et l’un de ceux qui connaissent la croissance la plus rapide.

Le projet permettra à 600 entreprises dirigées par des femmes dans les trois pays (200 dans chaque pays), d’améliorer leurs compétences en matière d’entrepreneuriat grâce à la formation dispensée dans le cadre du projet « Entrepreneuriat et employabilité des femmes » d’ETG. L’objectif principal du projet est d’accroître l’efficacité des petites et moyennes entreprises ciblées, qui appartiennent et sont dirigées par des femmes bénéficiaires des opérations d’ETG. Le projet se déroulera jusqu’en 2025.

Le financement comprend un don de 1,4 million de dollars issu des ressources destinées aux dons de We-Fi (https://We-Fi.org), un fonds multindonateurs géré par la Banque africaine de développement. Il servira à la réalisation d’une étude diagnostique et au renforcement des capacités des entreprises sélectionnées dans les principaux sites d’ETG. ETG apporte un cofinancement supplémentaire de 400 000 dollars pour les aspects du projet liés à l’employabilité. Ce financement sera également utilisé pour faciliter la collaboration avec les institutions financières et les autres parties prenantes.

« Ce nouveau projet d’assistance technique vient compléter une enveloppe de 150 millions de dollars pour le commerce et l’agrofinancement approuvée par la Banque en novembre 2021 en faveur de notre partenaire stratégique Export Trading Group (ETG), a déclaré Atsuko Toda, directrice chargée du Financement agricole et du Développement des infrastructures rurales à la Banque africaine de développement. Il s’agit du premier projet à exercer un effet de levier direct sur le programme de Discrimination positive en matière de financement pour les femmes en Afrique de la Banque (AFAWA, sigle en anglais) pour les projets agricoles du secteur privé, renforçant ainsi l’impact sur le développement tout en soutenant les agricultrices et les petites et moyennes entreprises dirigées par des femmes ».

Le projet sera mis en œuvre en partenariat avec la branche développement d’ETG, la Farmers Foundation, une organisation à but non lucratif créée en 2012 en Tanzanie pour stimuler la croissance de l’agriculture et favoriser le développement des économies rurales. La Farmers Foundation a travaillé avec 100 000 entreprises agroalimentaires (dont 40 % appartiennent à des femmes) et a créé un modèle de développement durable inclusif dans de multiples chaînes de valeur : oléagineux, légumineuses, légumes secs, céréales, café et noix de cajou en Ouganda, au Kenya, en Tanzanie, en Zambie, au Zimbabwe et au Mozambique.

Le projet s’aligne sur les objectifs du programme We-Fi, qui consistent à offrir aux entreprises appartenant à des femmes la possibilité d’accès aux marchés nationaux et mondiaux, élargir l’accès aux produits et services financiers, renforcer leurs capacités et développer les réseaux ainsi que le mentorat.

« Le rôle de la Banque à travers le programme AFAWA, est de soutenir la mise en œuvre du projet avec un appui financier et technique équitable pour les femmes dans le domaine de l’agriculture en vue d’accroître la productivité et la sécurité alimentaire, l’accès aux services financiers, à l’information, aux marchés, à la technologie et aux ressources productives », a déclaré Esther Dassanou, responsable du programme AFAWA.

« ETG a montré sa volonté d’intégrer une perspective de genre dans ses activités commerciales en ayant conscience que c’est la clé de son succès et que les femmes sont au centre de ce processus de développement, et une ressource cruciale dans l’agriculture et l’économie rurale », a-t-elle ajouté.

Le secteur agricole contribue de manière significative à la croissance des économies du Mozambique, de la Tanzanie et de la Zambie. Les femmes représentent jusqu’à 60 % de la main-d’œuvre rurale et environ 80 % des producteurs de denrées alimentaires dans ces économies.

Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).

Contact média :
Amba Mpoke-Bigg
Département de la communication et des relations extérieures
media@afdb.org

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement :
Groupe de la Banque africaine de développement est la principale institution du financement du développement en Afrique. Il comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). Représentée dans 41 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 Etats membres régionaux. Pour plus d’informations: www.AfDB.org

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com