Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le président d’Afreximbank, Benedict Oramah, recevra le prix de la personnalité énergétique africaine de l’année

African Energy Week (AEW)

African Energy Week (AEW)

Le président d’African Export-Import Bank (Afreximbank), Benedict Okey Oramah, recevra le prix inaugural de l’African Energy Person of the Year décerné par la Chambre africaine de l’énergie lors de la African Energy Week (www.AECWeek.com) 2022 au Cap en octobre.

Le prix de la personnalité africaine de l’année dans le domaine de l’énergie récompense une personne qui a exercé une influence ou joué un rôle de premier plan dans le secteur de l’énergie en Afrique au cours de l’année, ou qui a défendu l’Afrique et son secteur énergétique.

Le Dr Oramah, un défenseur exceptionnel du continent et d’une transition énergétique africaine juste, est un choix naturel pour ce prix.

À une époque où le financement des combustibles fossiles est restreint par les nations riches, Benedict Oramah fait tout ce qu’il peut pour renforcer l’industrie pétrolière et gazière africaine. Il est conscient que nos ressources pétrolières et gazières sont encore très nécessaires pour éradiquer la pauvreté énergétique généralisée de notre continent et ouvrir la voie à un avenir économique meilleur.

Oramah, qui est titulaire d’un doctorat en économie agricole, est président et président du conseil d’administration d’Afreximbank depuis 2015. Avant de commencer sa carrière à Afreximbank en 1994, il était directeur adjoint de la recherche à la Nigerian Export Bank. Oramah est un auteur publié et intervient fréquemment lors de conférences sur le financement du commerce dans le monde entier. En mai, il a été nommé banquier africain de l’année (pour la deuxième fois) en reconnaissance de son leadership pendant la pandémie de COVID-19.

M. Oramah est infatigable dans son travail au nom du continent. Sous sa direction, Afreximbank a distribué plus de 7 milliards de dollars aux pays africains pendant la pandémie afin qu’ils puissent répondre aux besoins de santé de leur population et faire face à l’impact dévastateur du COVID-19 sur les économies africaines. En outre, Afreximbank a garanti l’achat de 400 millions de doses de vaccins COVID-19 de Johnson&Johnson, soit suffisamment pour vacciner 30 % de la population du continent. »

Le Dr Oramah s’efforce également de donner aux gouvernements, aux entreprises et aux communautés d’Afrique les moyens d’assurer un avenir plus stable et plus prospère. En tant que président d’Afrexibank, il s’efforce de réduire les risques liés aux transactions en Afrique par le biais de programmes de garantie à moyen et à long terme et s’exprime ouvertement en faveur de l’accroissement du commerce intra-africain.

Parce que M. Oramah reconnaît que le secteur énergétique africain a encore un rôle important à jouer dans la construction de pays africains plus forts et plus résilients, il continue à trouver des moyens de soutenir un secteur africain fort – un mélange sain de pétrole, de gaz et de sources renouvelables. Cela est apparu clairement en 2021, lorsque l’Afrique a tenté de convaincre la communauté internationale de respecter les priorités du continent, un plaidoyer qui semblait tomber dans l’oreille d’un sourd.

Au cours de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP26) de 2021 à Glasgow, plus de 20 pays et institutions financières se sont engagés à mettre fin au financement public de projets de combustibles fossiles à l’étranger. Les investissements étrangers dans les projets pétroliers et gaziers africains se sont rapidement taris, et nous, à la chambre, avons estimé que la seule voie à suivre était une solution africaine. Nous avons commencé à réclamer une banque africaine de l’énergie qui financerait les projets énergétiques du continent et permettrait aux nations africaines de passer des combustibles fossiles aux énergies renouvelables selon leur propre calendrier. Le Dr Oramah a immédiatement apporté son soutien à cette idée.

Ce soutien a permis d’ouvrir la voie à Afreximbank et à l’Organisation des producteurs de pétrole africains (APPO), qui ont signé un protocole d’accord en mai 2022 et accepté de collaborer à la création d’une banque africaine de transition énergétique.

« Nous vivons une époque difficile où nous devons nous efforcer de trouver un juste équilibre entre les impératifs d’atténuation du changement climatique et l’urgence d’éviter les bouleversements sociaux résultant de conditions économiques et financières de plus en plus difficiles en Afrique », avait alors déclaré le Dr Oramah.

Sa coopération avec l’APPO est l’une des nombreuses façons dont le Dr Oramah a montré qu’il était un véritable champion du secteur énergétique du continent.

Sous la direction du Dr Oramah, Afreximbank a aidé à plusieurs reprises les compagnies pétrolières nationales à obtenir les financements dont elles ont besoin. Cette année encore, la Nigerian National Petroleum Company (NNPC) Limited a obtenu d’Afreximbank un engagement de 5 milliards de dollars pour le financement d’entreprises, financement qui soutiendra des investissements majeurs et indispensables dans le secteur en amont du Nigeria.

M. Oramah a été la voix de la raison à un moment critique pour le secteur énergétique africain. Il a clairement affirmé que l’équilibre est la clé d’une transition énergétique juste, qui rapproche le monde de ses ambitions de réduction nette de la consommation d’énergie, tout en donnant à l’Afrique les mêmes possibilités de tirer parti de ses réserves pétrolières que d’autres pays.

La Chambre africaine de l’énergie est fière de rendre hommage au Dr Oramah, un champion pour l’Afrique et un modèle pour les Africains.

Distribué par APO Group pour African Energy Week (AEW).

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com