Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

L’Union Africaine vise la parité de genres en son sein d’ici 2025

La question de l’égalité des genres figure parmi les priorités de l’Union Africaine. Même si les gains réalisés jusqu’ici sont à féliciter, il reste encore beaucoup à faire pour assurer l’atteinte de la parité de genres au sein des institutions du continent. Un défi que l’organe panafricain compte relever en son sein d’ici 2025.

La problématique de la parité de genres demeure au cœur des actions de l’Union africaine. Malgré les gains importants réalisés jusqu’ici, l’inégalité des sexes reste répandue en Afrique, ce qui constitue une menace pour la réalisation des objectifs de l’Agenda 2063. Pour le chef de l’État rwandais, Paul Kagame, s’exprimant lors de la 145ème Assemblée de l’Union interparlementaire, la fixation de quotas en faveur d’une grande représentation des femmes au sein des institutions ne suffit pas pour éradiquer les inégalités sur le continent.

“La fixation de quotas ne fait que nous rapprocher de l’égalité dans la représentation, mais ne s’attaque pas à l’ensemble des inégalités dans les parlements et dans nos sociétés en général. L’égalité des sexes est mieux atteinte lorsque nous reconnaissons qu’il s’agit d’un droit pour tous, partout. Nous avons besoin de cadres politiques juridiques solides qui mettent l’accent sur la mise en œuvre et les résultats.”

Paul Kagame, Président de la République du Rwanda

L’Union africaine multiplie ses stratégies pour promouvoir l’égalité des genres sur le continent, notamment, au sein des institutions. En 2021, l’organe a développé le Maputo Protocol Scorecard and Index, un outil d’évaluation et de suivi de la mise en œuvre des programmes en faveur de la protection des droits des femmes. L’institution s’est également dotée d’une nouvelle stratégie genre qui vise à renforcer les agences des femmes en Afrique et veiller à ce que leurs préoccupations soient pleinement prises en compte.

“Notre approche a été de développer, notamment, des synergies, en créant des plateformes afin que la voix des femmes soit renforcée. Grâce à ces plateformes, nous portons la voix des femmes de manière unifiée, de sorte que lorsque les voix sont plus fortes et que le leadership est renforcé, nous sommes en mesure d’influencer les politiques.”

Victoria Maloka, Chef de division de la direction Femme, Genre et Jeunesse à l’UA

D’ici 2025, l’Union africaine s’est engagée à assurer l’atteinte de la parité entre les sexes au sein de ses organes. Dans cette perspective, l’institution met l’accent sur la question de l’inclusion financière et économique et invite à créer un cadre où les femmes sont capables de mobiliser une plus grande partie des ressources nécessaires pour l’essor du continent.

“Le projet lui-même consiste à faire en sorte que d’ici 2025, la Commission de l’Union africaine et ses différents organes aient atteint la parité de genres. Il est grand temps que les femmes dirigent l’économie du continent. Nous devons créer des conditions où les femmes dirigent réellement, non seulement en travaillant pour de grandes entreprises, mais en possédant elles-mêmes ces entreprises et où elles sont capables de mobiliser de grosses sommes d’argent pour le continent. Nous avons également lancé le Fonds pour le leadership des femmes africaines qui nous aidera dans ce sens.”

Victoria Maloka, Chef de division de la direction Femme, Genre et Jeunesse à l’UA

La stratégie genre de l’Union africaine reconnaît que la dignité, la résilience, ainsi que la paix et la sécurité des femmes sont fondamentales pour la réalisation de l’égalité des sexes en Afrique. Grâce à la Commission de l’Union Africaine, l’Afrique dispose de 25 plans d’action nationaux favorisant l’atteinte de l’égalité des genres au sein des institutions du continent.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com