Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

L’Union Africaine vise l’amélioration de la résilience des économies africaines

Trouver des solutions innovantes, durables et pérennes pour le financement de l’Union Africaine et améliorer la résilience des économies africaines. Tel était l’objectif de la la réunion de haut niveau sur le financement de l’Union Africaine tenu du 13 au 15 juin 2022 à Rabat au Maroc, sous le thème: Au-delà de la pandémie de Covid-19 et du conflit ukrainien: Renforcer la résilience des économies africaines et la viabilité financière de l’Union africaine.

Les 13 et 14 juin 2022, le comité des quinze ministres des Finances (F-15) de l’Union Africaine a tenu sa réunion de haut niveau à Rabat au Maroc. Des échanges  qui avaient pour objectif de trouver des solutions innovantes, durables et pérennes pour le financement de l’Union Africaine. Sachant que les Etats membres ne contribuent qu’à hauteur de 31% du budget de l’institution. 

Nous sommes ici pour examiner les questions de financement de l’agenda de l’Union en matière d’intégration, de développement, de durabilité et d’autonomie, et comment y parvenir face aux tourments de la guerre, aux défis du conflit du Covid 19 ou du conflit entre la Russie et l’Ukraine, et à ces défis qui affectent l’espace physique dans les États membres.

Monique Nsanzabaganwa, Vice-présidente de la Commission de l’Union africaine

Bien avant les crises actuelles, environ 30 Etats membres de l’institution panafricaine étaient déjà  défaillants. Une situation qui crée un écart de financement important entre le budget prévisionnel et le financement réel, entravant l’exécution effective des programmes de l’Union Africaine. Pour faire face à cette situation, l’Union Africaine a adopté en 2016, une décision reposant sur un prélèvement de 0,2% de la valeur des biens admissibles importés dans un Etat membre de l’institution. Seulement  la décision qui devrait être opérationnelle depuis 2017, peine à être mise en œuvre. 

La performance budgétaire de l’union africaine devrait être érigé comme une priorité de premier ordre en vue d’opérer la transition tant espérée d’une logique des moyens vers une logique de résultat. En effet les contraintes de financement qui pèsent aujourd’hui sur le budget de l’union devraient nous inciter non seulement à rechercher des sources de financement additionnel mais surtout à optimiser l’utilisation des ressources disponibles.

Nadia Fettah, Ministre de l’Économie et des Finances du Maroc

Les participants de la réunion de refinancement de l’Union Africaine se sont également  penchés sur de nombreux sujets d’actualités brûlants dont l’après Covid-19, la crise ukrainienne et le redressement économique… dont l’objectif est de renforcer la résilience des économies africaines. 

Cette retraite du Comité F15 arrive à point nommé dans un contexte particulièrement difficile pour notre continent, et à l’heure où le monde entier subit de plein fouet les conséquences d’une crise sanitaire sans précédent, doublée d’une crise géopolitique de grande ampleur. En effet; depuis 2020 et l’éclatement de la crise économique engendrée par la pandémie de Covid-19 qui a plongé notre continent dans une récession pour la première fois depuis des décennies, les économies africaines font face à une crise quasi-existentielle, qui remet en question la soutenabilité de nos modèles de croissance, la viabilité de nos finances publiques et l’efficacité de nos systèmes de protection sociale.

Nadia Fettah, Ministre de l’Économie et des Finances du Maroc

Au delà de l’objectif visé, cette réunion de haut niveau à connu la participation, entre autres, des ministres des finances des États membres de l’UA, du commissaire au développement économique, commerce, industrie et exploitation minière de l’UA, des experts des ministères des Finances du Comité, des représentants permanents, ainsi que des représentants de la Commission de l’UA et de l’Initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire.

Agenda

Cameroun : réduction de consommation d’énergie des industries au profit des ménages

Le ministère camerounais de l’Eau et de l’Énergie appelle les industries locales  à revoir leur consommation d’énergie électrique. La mise en place de cette action contribue à mieux desservir des ménages évitant des coupures d’électricité pendant CAN 2021. Cette décision fait suite au délestage rencontré dans plusieurs périphérique du pays ce 23 janvier 2022, pendant le match Nigeria-Tunisie.

Congo-Pénurie du ciment : la Sonocc annonce la reprise de sa production dès le 31 janvier

Afin de couvrir la demande nationale en ciment, la Société nouvelle des ciments du Congo (Sonocc) va relancer ses activités dès le 31 janvier 2022. En effet, la cimenterie est en arrêt d’activités car le téléphérique est en panne, et sous l’effet de la covid-19, la commande passée pour dépanner le téléphérique tardait à arriver. Rappelons que depuis mi 2021, seule la cimenterie Forspak fonctionnait  mais ne pouvait pas combler le besoin des populations. 

Afrique : le Nigéria et Sao Tomé renforcent leur collaboration en matière de défense

Les forces armées du Nigéria et de Sao Tomé-et-Principe se sont exprimées en faveur d’un engagement en matière de défense. La rencontre entre les deux chefs d’état-major de la Défense a porté sur le rôle des deux nations dans la sécurisation du golfe de Guinée.Il en ressort un engagement ferme à la résolution des  problèmes de piraterie et à d’autres formes de criminalité.

Tchad : le mouvement UFDD dément tout ralliement au CMT

En date du 24 janvier 2022, l’Union des forces pour la démocratie et le développement(UFDD) a démenti toute alliance avec le Conseil militaire de Transition(CMT). En effet, plusieurs orpailleurs se faisant passer pour des membres de l’UFDD essayent de se rallier au CMT.Cependant, l’UFDD dément cette information affirmant  que ce groupe ne fait pas parti de ses troupes. L’UFDD dit s’inscrire dans la logique du dialogue que les autorités de transition envisagent organiser. 

RD Congo : manifestation pour la levée de l’état de siège

Les nouvelles mesures prises par le gouvernement de la République démocratique du Congo ont amené les populations à manifester ce 24 janvier 2022 contre les forces de l’ordre exigeant la fin de l’état de siège. Malgré un important dispositif sécuritaire mis en place depuis le 23 janvier 2022, les artères de la ville de Beni vibrent au son des tirs et des gaz lacrymogènes.Les organisations de la société civile appellent à un « dialogue entre les manifestants et les autorités de la ville ».

Burkina Faso : le président Roch Kaboré Marc Christian a démissionné ce lundi 24 janvier 2022

Dans un document manuscrit publié par la télévision publique (RTB), le Président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré annonce sa démission « dans l’intérêt supérieur de la nation », après deux jours marqués par des mutineries dans plusieurs casernes du pays. « Par la présente, et dans l’intérêt supérieur de la nation, suite aux événements qui s’y déroulent depuis hier, j’ai décidé de déposer ma démission de mes fonctions de Président du Faso, chef du gouvernement, chef suprême des Forces armées nationales », lit-on dans la lettre publiée par la télévision nationale. Dirigée par Paul-Henri Sandaogo Damiba, le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) qui a revendiqué le coup d’Etat.

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com