Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sécurité alimentaire : don de plus de 5 millions de dollars de la Banque africaine de développement à la Centrafrique

African Development Bank Group (AfDB)

African Development Bank Group (AfDB)

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) a approuvé le 15 juillet, à Abidjan, un don de 5,39 millions de dollars américains à la République centrafricaine. Le don aidera à produire 32 000 tonnes supplémentaires de produits vivriers et renforcer la sécurité alimentaire de 100 000 personnes. Il aidera en outre, la Centrafrique à mettre en œuvre un programme d’urgence alimentaire afin de faire face à la flambée des prix des denrées alimentaires amplifiée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

L’Afrique et le reste du monde font face aux effets de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, qui a provoqué une flambée des prix des denrées alimentaires. Les prix du blé, du maïs, du soja ont particulièrement connu des hausses vertigineuses faisant craindre une crise alimentaire majeure sur le continent africain, du fait de la dépendance de nombreux pays de l’importation de denrées des deux pays.

Afin de faire face à cette éventualité, le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement a mis en place le 20 mai 2022, une Facilité africaine de production alimentaire (https://bit.ly/3RzCmJH) d’urgence de 1,5 milliard de dollars. La facilité permet de fournir des semences agricoles à 20 millions de producteurs sur le continent. Les variétés concernées sont le blé, le maïs, le riz et le soja. L’objectif est de produire 38 millions de tonnes de nourriture supplémentaires au cours des deux prochaines années, d’une valeur de 12 milliards de dollars.

« La guerre en Ukraine est venue aggraver les impacts liés à la pandémie de Covid-19 et à la situation politique et sécuritaire de la République centrafricaine. Le don que le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé aujourd’hui répond à des besoins pressants de nombreux ménages vulnérables en milieu rural », a déclaré Mamady Souaré, responsable-pays du Groupe de la Banque en Centrafrique. « Le don permettra de mettre à la disposition des agriculteurs des semences et des engrais pour relancer la production vivrière et améliorer ainsi la sécurité alimentaire en Centrafrique », a-t-il ajouté.

Le don émane du pilier I de la Facilité d’appui à la transition (https://bit.ly/3aIp794) une entité opérationnellement autonome du Groupe de la Banque africaine de développement. Elle dispose d’un mécanisme de décaissement rapide, simple et flexible conçu pour aider les pays à consolider la paix, construire des institutions résilientes, stabiliser leur économie et poser les bases d’une croissance inclusive.

Le don va contribuer à augmenter la productivité et la production agricole en Centrafrique. Les productions concernées sont le riz, le maïs et le manioc. Le projet aura donc un impact positif sur la sécurité alimentaire de près de 100 000 personnes avec une production escomptée de 32 350 tonnes pour la première campagne agricole de septembre 2022 à février 2023. En outre, ce don permettra de renforcer la résilience des ménages, de générer des revenus supplémentaires (840 dollars en moyenne par exploitant et par ménage) et les conditions de vie des petits agriculteurs cibles.

Le projet sera exécuté dans cinq régions du pays : région N°1 (Ombella Mpoko et Lobaye), région N°2 (Nana Mambéré et Mambéré Kadéi), Région N°3 (Ouham et Ouham Pendé), Région N°4 (Ouaka, Kémo et Nana Gribizi), Région N°7 (Bangui et ses environs).

Il prévoit l’acquisition de semences de prébase (semences produites par les centres de recherche agricole) et de base (produites par des structures semencières agréées, avec l’assistance des techniciens de la recherche ou des services techniques de l’État). Ainsi, 1,8 tonne de semences de maïs, 1,2 tonne de riz et 75 000 mètres linéaires de manioc seront acquis au profit des producteurs. En plus, il sera acquis auprès des producteurs semenciers locaux, 130 tonnes de maïs pour permettre d’ensemencer 4 500 hectares ; 30 tonnes de semences de riz paddy pour 700 hectares et 5 millions de mètres linéaires de manioc à planter dans 1 800 hectares.

En outre, le programme va acquérir, par appel d’offres, 750 tonnes d’engrais, soit 500 tonnes d’engrais NPK (azote, phosphore et potassium) et 250 tonnes d’urée pour couvrir les besoins en fertilisants de 5200 hectares (4500 hectares de maïs et 700 hectares de riz).

Pour permettre aux producteurs de maîtriser les techniques culturales, une partie du don servira à renforcer les capacités des encadreurs de trois institutions nationales intervenant dans le domaine agricole. Des moyens roulants, des équipements et des matériels de bureau seront mis à leur disposition à cet effet.

Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).

Contact médias :
Alexis Adélé, Département de la communication et des relations extérieures,
Email :  media@afdb.org

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement :
Groupe de la Banque africaine de développement est la principale institution du financement du développement en Afrique. Il comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). Représentée dans 41 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 Etats membres régionaux. Pour plus d’informations : www.AfDB.org.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com