Africa24 TV

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

20 ans après, le Sénégal est qualifié !

Le Sénégal a pris le dessus sur l’Equateur 2-1 et s’est assuré une place en huitième de finale avec les Pays-Bas dans la poule A. L’équipe sénégalaise renoue avec ce niveau prestigieux de la compétition 20 après son premier exploit.

Au moment d’aborder ce dernier match décisif devant les 44 000 spectateurs du stade  Khalifa face à l’Equateur, Aliou Cissé faisait le choix de changer de système de jeu, abandonnant son 4-4-2 pour un 4-3-3 plus musclé offensivement avec la première titularisation attendue de Iliman Ndiaye. Le sélectionneur sénégalais créait en revanche la surprise en choisissant de laisser Nampalys Mendy sur le banc, préférant miser sur l’impact physique de Pathé Ciss.

Car de mémoire sénégalaise, l’Equateur réussit plutôt bien aux champions d’Afrique en titre et Kalidou Koulibaly en affichant le numéro 19 sur son brassard de capitaine ne ratait pas l’occasion de rendre hommage à Pape Bouba Diop, décédé il y a deux ans jour pour jour. L’ancien milieu de terrain du RC Lens, auteur d’un doublé mémorable face aux sud-américains (3-3) lors de la coupe du monde 2002, synonyme de qualification en 1/8e de finale, qui avait permis au Sénégal de s’imposer ensuite face à l’équipe de France, championne du monde en titre.

Et durant toute la première mi-temps, ce sont bien les Lions de la Teranga qui imposaient leur rythme à la rencontre bloquant le milieu de terrain équatorien.

Le Sénégal privait de ballon l’équipe de Gustavo Alfaro mais ne parvenait pas à inquiéter Galindez dans ses buts même si, à la 24è minute, Sarr ratait de peu la lucarne droite d’une magnifique frappe enroulée.

C’est ce même Ismaïla Sarr qui était stoppé irrégulièrement par Hincapie dans la surface. Sarr décidait de se faire justice d’une frappe du droit au ras du sol dans le coin droit de la cage défendue par Galindez (1-0, 42’).

A la reprise, Alfaro décidait de changer son milieu de terrain, et l’Equateur retrouvait un peu plus d’efficacité dans ce secteur de jeu. Les coéquipiers de Koulibaly reculaient et laissaient les sud-américains prendre le jeu à leur avantage, jusqu’à ce corner tiré par Torres. Caiceedo laissait seul au centre de la surface de réparation reprenait le ballon de la tête pour le catapulter dans le coin inférieur gauche du but de Mendy (1-1, 68’).

Tout était alors à refaire pour les Lions

Déjà impérial en défense, son secteur habituel, Koulibaly n’hésitait pas à monter sur un coup franc concédé par l’Equateur sur la droite du terrain. Idrissa Gueye se chargeait de le frapper du pied droit. Le défenseur de Chelsea profitait de l’erreur d’Enner Valencia qui ratait son contrôle et trompait Galindez d’un magnifique plat du pied droit croisé (2-1, 70’).

Le capitaine sénégalais honorait ainsi sa 60è sélection de son premier but avec les Lions de la Teranga

Les équatoriens tentaient bien quelques incursions mais le Sénégal ne lâchait rien en défense pour décrocher une nouvelle qualification en huitième de finale d’une coupe du monde.

20 ans après, Aliou Cissé, jadis capitaine aujourd’hui sélectionneur propulse son équipe à la deuxième place du Groupe A après la victoire des Pays-Bas face au Qatar (2-0). A l’issue de ce match parfaitement maîtrisé, il a tenu à dédier cette magnifique victoire à Bouba Diop bien sûr mais aussi à Bruno Metsu et surtout à Sadio Mané, le grand absent de cette coupe du monde.

Agenda

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com