Africa24 TV

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

36 ans après, les Lions de l’Atlas sont en huitième !

Les Lions de l’Atlas valident leur ticket (2-1) pour les huitièmes de finale d’une coupe du monde, une performance qu’ils n’avaient plus réalisé depuis la coupe du monde au Mexique en 1986.

Pour cette dernière journée du tour préliminaire, les Lions de l’Atlas qui peuvent se contenter d’un match nul face aux canadiens déjà éliminés, entament cette rencontre avec beaucoup d’envie, celle de s’imposer après leur nul contre la Croatie (0-0) et leur belle victoire (2-0) face la Belgique de Kevin De Bruyne.

Dès l’entame, le Maroc impose son rythme et se montre dangereux. Sur une sortie hasardeuse au pied hors de sa surface de Milan Borjan, Hakim Ziyech récupère le ballon au centre du camp canadien et s’offre d’un piqué du gauche de 30 mètres le premier but de cette rencontre par-dessus le gardien canadien bien trop avancé pour tenter quoi que ce soit (0-1, 5’). Dans un Al Thumama Stadium tout acquis aux hommes de Regragui, les canadiens ont bien du mal à s’organiser après les cinq changements opérés par John Herdman face à des marocains bien organisés en 4-3-3. Malgré sa blessure aux ischio-jambiers, Achraf Hakimi lance Youssef El-Nesyri sur le côté droit d’une frappe de 60 mètres. L’attaquant du FC Séville prend la défense canadienne de vitesse et inscrit son deuxième but en sélection d’une frappe du droit (0-2, 23’).

Menés, les coéquipiers de Junior Hoilett ne parviennent pas à combiner sur les ailes et perdent beaucoup trop de ballons dans l’entrejeu. Adekugbe tente une nouvelle fois sa chance sur le flanc gauche, prend le meilleur sur Hakimi et adresse un centre à ras de terre que Nayef Aguerd dévie du droit, Bounou plonge de la main droite mais ne parvient pas empêcher le but (1-2, 40’).

Dans les arrêts de jeu, En-Nesyri inscrit un troisième but sur un coup franc mal repoussé par la défense canadienne qui sera refusé pour un hors-jeu discutable de Aguerd. Au retour des vestiaires, les canadiens retrouvent un peu plus de fluidité au milieu de terrain et contrôlent le jeu face à des marocains qui privilégient la contre-attaque. A la 60e, Herdman reconstitue quasiment son équipe type en opérant trois changements : Hutchison pour Kaye, Koné pour Adekube et David pour Larin en attaque. Cinq minutes plus tard, Walid Regragui répond en musclant son attaque avec Aboukhal remplaçant Boufal et Amallah pour Sabiri. Un cycle de rotation finalisé par l’entrée de Laryea pour Osorio côté Canada. Le Canada maintient son emprise sur la rencontre, faisant souffrir les Lions de l’Atlas. Sur un corner tiré côté droit (71’), Hutchinson place une tête puissante qui s’écrase sur la transversale de Bounou et retombe sur la ligne du but marocain, heureusement sans la franchir.

Les Canadiens ne relâchent pas leur pression, sagement, Regragui réorganise son groupe en 5-4-1. Dans une ambiance incroyable, le Maroc résiste à la furia canadienne. Après une seconde mi-temps compliquée les Lions de l’Atlas valident leur ticket (2-1) pour les huitièmes de finale d’une coupe du monde, une performance qu’ils n’avaient plus réalisé depuis la coupe du monde au Mexique en 1986.

Agenda

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com