Africa24 TV

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afreximbank a investi plus de 104 milliards USD pour soutenir le développement de l’Afrique entre 2016 et 2023

En 30 ans, la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) a contribué de manière significative au financement des projets de développement du continent africain. Avec pour mission de promouvoir l’essor du commerce en Afrique, la banque vise à augmenter la part du continent dans le commerce mondial, actuellement inférieure à 3%. En collaboration avec l’Union africaine et le secrétariat de la ZLECAf, l’institution financière multilatérale est engagée à promouvoir le commerce intra-africain, à accélérer l’industrialisation, à développer les exportations et à améliorer la solidité financière.

Depuis sa création en 1993, la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) soutient l’expansion économique en Afrique. Son objectif est de promouvoir le développement du commerce sur le continent. Principale institution de financement du commerce en Afrique, Afreximbank vise à transformer la structure du commerce africain, afin d’augmenter la part du continent dans le commerce mondial, actuellement inférieure à 3%. La stratégie de la banque pour l’Afrique repose sur quatre piliers, à savoir la promotion du commerce intra-africain, l’accélération de l’industrialisation et le développement des exportations, le financement du commerce et l’amélioration de la solidité financière.

“Le commerce intra-africain est une réalité mais il se situe à un niveau inférieur aux niveaux commerciaux comparables dans d’autres régions. Actuellement, il représente environ 16% du commerce total africain et la création de la ZLECAf vise à traiter cet aspect. Afreximbank soutient non seulement le secrétariat de la ZLECAf en termes de financement, nous fournissons des ressources humaines pour renforcer sa capacité de négociation, mais plus important encore, nous poursuivons des initiatives qui permettront aux Africains de commercer entre eux. Si vous prenez les infrastructures, par exemple, nous travaillons sur les postes frontières. Nous avons récemment achevé le poste frontière entre le Zimbabwe et l’Afrique du Sud, nous travaillons sur le rail, dont un au Ghana, et nous avons établi le système de garantie de transit qui permettra aux entrepreneurs de se déplacer à travers de nombreux pays en utilisant un seul conseil de transit.”

Denys Denya, Vice-président exécutif senior à AfreximbankZimbabwe

Entre 2016 et 2023, Afreximbank a décaissé plus de 104 milliards USD en appui au développement sur le continent africain. Le soutien de l’institution financière multilatérale intervient à travers des investissements dans les secteurs de l’industrie, des infrastructures, de l’agriculture et des énergies. En collaboration avec l’Union africaine et le secrétariat de la ZLECAf, la banque a conçu un fonds d’ajustement de 10 milliards USD pour aider les États à participer efficacement à la ZLECAf. Pour faciliter le commerce en Afrique, Afreximbank a notamment mis en place la plateforme numérique MANSA, le Système panafricain de paiement et de règlement (PAPSS) et la Foire commerciale intra-africaine (IATF).

“Nous développons des chaînes de valeur régionales et continentales à travers l’Afrique et nous avons identifié quatre domaines clés : l’automobile, l’alimentation pour bébés, le textile et les produits pharmaceutiques. Nous travaillons à promouvoir le commerce intra-africain dans ces domaines tant en termes de biens intermédiaires que de produits finis.”

Albert MUCHANGA, Commissaire de l’UA chargé du Commerce et de l’Industrie

Afreximbank fournit des garanties commerciales et des services consultatifs pour faciliter le commerce et les investissements en Afrique. À travers ses programmes, la banque accompagne les plus vulnérables, les entrepreneurs et les petites et moyennes entreprises. Elle œuvre également à promouvoir des partenariats public-privé, à développer les chaînes de valeur régionales et à accroître les flux de capitaux vers l’Afrique. L’institution veut construire un système financier africain interconnecté pour favoriser le commerce intra-africain.

“Le déficit des PME sur notre continent dépasse les 300 milliards de dollars. Nous voulons commercialiser les immenses talents et soutenir les jeunes afin de pouvoir créer des opportunités d’accès au marché et au financement.”

Kanayo Awani, Vice-présidente exécutive d’AfreximbankNigéria

Dans le but d’améliorer les performances commerciales de l’Afrique et d’accélérer la mise en œuvre de la ZLECAf, Afreximbank vise à garantir que chaque pays africain possède au moins une banque qui dispose d’une ligne de crédit dédiée à soutenir le commerce intra-africain.

Agenda

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.

logo Africa24tv

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com