Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique – Conseil exécutif de l’Union africaine: les ministres s’engagent pour la relance post-Covid19

Les travaux de la 40ème session ordinaire du conseil exécutif de l’Union africaine se sont ouverts ce 2 février 2022 à Addis-Abeba, en Ethiopie. Sous le thème “ Renforcer la résilience en nutrition sur le continent africain : Accélérer le capital humain, le développement social et économique” l’ouverture de cette session, était l’occasion pour le président de la commission de l’UA de s’exprimer sur les problématiques urgentes du continent notamment en ce qui concerne la paix et la sécurité ainsi que les questions liées à relance économique post-covid.

Le conseil exécutif de l’Union africaine a entamé, ce 2 février au siège de l’organisation panafricaine à Addis-Abeba, en Éthiopie, les travaux de sa 40ème session ordinaire  en prélude au 35ème Sommet de l’Union prévu les 5 et 6 février. A l’ouverture des travaux, le président de la commission de l’UA a fait le point les problématiques urgentes du continent. Il s’agit notamment de la paix et de la sécurité des Etats membres qui est menacée , avec d’une part les conflits inter-états, le terrorrisme au Sahel et dans la région des grands lacs et plus récemment les actes anti-constitutionnels.

L’ouverture des travaux du conseil exécutif de l’UA était également l’occasion de faire un bilan d’étape sur la pandémie de Covid-19 et ses conséquences socio-économiques sur les économies africaines. Pour le président de la commission de l’Union africaine, le taux de vaccination reste très faible sur le continent. En janvier 2022, seulement 10% de la population est crédité d’un schéma vaccinal complet, tandis que 11% est partiellement vaccinée. Le problème ici étant la fourniture en vaccin, l’UA reste optimiste sur les nouvelles pistes avec la mise en place l’Agence

Le Covid 19, actualité prioritaire de l’UA depuis 2020, continue de mettre à mal les économies africaines avec notamment la récession économique. Une récession qui a entraîné une baisse d’activité de l’ordre de 2%, suivie d’une hausse de l’inflation et l’alourdissement de la dette. Des situations qui peuvent compromettre la reprise économique post Covid envisagée. Selon les études de la Banque africaine de développement, l’Afrique a elle seule doit mobiliser 154 milliards USD pour apporter une réponse efficace à la crise économique. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com