Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Bankole Adeoye, le visage de la lutte contre le terrorisme en Afrique

Bankole Adeoye est le commissaire de l’Union Africaine aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité. Il a été élu à ce poste en février 2021. Alors que le continent se trouve à la croisée de défis socio-économiques et sécuritaires majeurs, l’Union africaine est engagée à lutter contre le terrorisme et l’insécurité, conformément aux aspirations de son Agenda 2063. L’ambassadeur Bankole Adeoye pilote les actions de l’Union Africaine dans ce combat.

Le nigérian Bankole Adeoye est le commissaire de l’Union Africaine aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité. Élu à ce poste en février 2021, lors du 34ème Sommet de l’Union africaine, il a remplacé l’Algérien Smail Chergui, qui a occupé le poste pendant deux mandats consécutifs. Il est chargé de piloter l’élaboration et la mise en œuvre des politiques, programmes et stratégies relatives aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité, conformément aux aspirations de l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

“Les affaires politiques, la paix et la sécurité de l’Union africaine constituent un portefeuille très stratégique. Comme nous le savons tous, c’est au cœur de l’Agenda 2063. C’est le cœur de notre continent lorsqu’il s’agit de l’avenir de nos jeunes, de nos femmes, de nos personnes âgées et de la manière dont nous engageons nos partenaires et la communauté internationale. C’est une position très stratégique.

S.E. Bankole Adeoye, Commissaire de l’UA aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité

L’ambassadeur Bankole Adeoye est le premier commissaire de l’Union africaine à combiner le portefeuille de la Paix et de la Sécurité avec celui des Affaires politiques, fusionnés par la nouvelle réforme. A 76 ans, il cumule plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de la politique étrangère et de la pratique diplomatique. Il pilote l’action de l’Union africaine dans la lutte contre le terrorisme dans les pays africains et les changements inconstitutionnels, en prenant des mesures strictes contre les Etats concernés.

“Quelle que soit la tendance à laquelle nous assistons dans nos États membres, nous suivons de près car nous avons des analystes régionaux qui surveillent au jour le jour cette évolution dans le monde entier. Mais nos principes continuent de nous guider. Nous sommes l’un des rares organes gouvernementaux internes au monde à suspendre les États membres et à les tenir responsables de l’échec de la gouvernance démocratique. Tout putsch ou tentative de putsch sera fermement condamné par l’Union africaine sans exception.”

S.E. Bankole Adeoye, Commissaire de l’UA aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité

Avant l’Union africaine, Bankole Adeoye a été représentant permanent du Nigéria auprès de l’Union africaine et de la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies (CEA) et ambassadeur en Éthiopie avec accréditation simultanée à Djibouti, de 2017 à 2020. Selon lui, il faut encourager la prévention diplomatique, comme moyen de maintien de la paix. 

“ Au fil des années, nous avons beaucoup investi dans la réponse aux conflits sans investir nos outils, notre énergie et notre temps dans la prévention des conflits. Je pense que l’Union africaine et le monde se porteront mieux si nous encourageons la diplomatie préventive, comme l’a fait l’un des plus grands fils de l’Afrique dans le passé, le Dr Bruce Lee Galey, qui est également devenu secrétaire général des Nations unies. Il a parlé de l’importance de la diplomatie préventive”

S.E. Bankole Adeoye, Commissaire de l’UA aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité

Nanti d’une licence en Science politique et Histoire et d’un Master en Sciences politiques, obtenus respectivement en 1982 et 1987, l’ambassadeur Bankole Adeoye a consacré sa carrière à la création de synergies pour une bonne gouvernance, la paix, la sécurité et pour le développement durable. 

Agenda

Cameroun : réduction de consommation d’énergie des industries au profit des ménages

Le ministère camerounais de l’Eau et de l’Énergie appelle les industries locales  à revoir leur consommation d’énergie électrique. La mise en place de cette action contribue à mieux desservir des ménages évitant des coupures d’électricité pendant CAN 2021. Cette décision fait suite au délestage rencontré dans plusieurs périphérique du pays ce 23 janvier 2022, pendant le match Nigeria-Tunisie.

Congo-Pénurie du ciment : la Sonocc annonce la reprise de sa production dès le 31 janvier

Afin de couvrir la demande nationale en ciment, la Société nouvelle des ciments du Congo (Sonocc) va relancer ses activités dès le 31 janvier 2022. En effet, la cimenterie est en arrêt d’activités car le téléphérique est en panne, et sous l’effet de la covid-19, la commande passée pour dépanner le téléphérique tardait à arriver. Rappelons que depuis mi 2021, seule la cimenterie Forspak fonctionnait  mais ne pouvait pas combler le besoin des populations. 

Afrique : le Nigéria et Sao Tomé renforcent leur collaboration en matière de défense

Les forces armées du Nigéria et de Sao Tomé-et-Principe se sont exprimées en faveur d’un engagement en matière de défense. La rencontre entre les deux chefs d’état-major de la Défense a porté sur le rôle des deux nations dans la sécurisation du golfe de Guinée.Il en ressort un engagement ferme à la résolution des  problèmes de piraterie et à d’autres formes de criminalité.

Tchad : le mouvement UFDD dément tout ralliement au CMT

En date du 24 janvier 2022, l’Union des forces pour la démocratie et le développement(UFDD) a démenti toute alliance avec le Conseil militaire de Transition(CMT). En effet, plusieurs orpailleurs se faisant passer pour des membres de l’UFDD essayent de se rallier au CMT.Cependant, l’UFDD dément cette information affirmant  que ce groupe ne fait pas parti de ses troupes. L’UFDD dit s’inscrire dans la logique du dialogue que les autorités de transition envisagent organiser. 

RD Congo : manifestation pour la levée de l’état de siège

Les nouvelles mesures prises par le gouvernement de la République démocratique du Congo ont amené les populations à manifester ce 24 janvier 2022 contre les forces de l’ordre exigeant la fin de l’état de siège. Malgré un important dispositif sécuritaire mis en place depuis le 23 janvier 2022, les artères de la ville de Beni vibrent au son des tirs et des gaz lacrymogènes.Les organisations de la société civile appellent à un « dialogue entre les manifestants et les autorités de la ville ».

Burkina Faso : le président Roch Kaboré Marc Christian a démissionné ce lundi 24 janvier 2022

Dans un document manuscrit publié par la télévision publique (RTB), le Président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré annonce sa démission « dans l’intérêt supérieur de la nation », après deux jours marqués par des mutineries dans plusieurs casernes du pays. « Par la présente, et dans l’intérêt supérieur de la nation, suite aux événements qui s’y déroulent depuis hier, j’ai décidé de déposer ma démission de mes fonctions de Président du Faso, chef du gouvernement, chef suprême des Forces armées nationales », lit-on dans la lettre publiée par la télévision nationale. Dirigée par Paul-Henri Sandaogo Damiba, le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) qui a revendiqué le coup d’Etat.

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com