Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : l’Union Africaine multiplie les stratégies face aux crises humanitaires

26% des réfugiés du monde entier vivent en Afrique subsaharienne selon les Nations unies. Ainsi,  l’Union Africaine est résolue à réduire significativement le nombre de réfugiés et déplacés internes sur le continent. S’appuyant sur ses engagements pris dans le cadre de conventions internationales,  et sa vision de lutte mise en exergue dans le cadre de African Risk Capacity,   l’institution panafricaine a au cours du dernier sommet de Malabo en Guinée équatoriale acté la création de l’Agence humanitaire panafricaine.

26% des réfugiés du monde entier vivent en Afrique subsaharienne selon les Nations unies. Ainsi,  l’Union Africaine est résolue à réduire significativement le nombre de réfugiés et déplacés internes sur le continent. S’appuyant sur ses engagements pris dans le cadre de conventions internationales,  et sa vision de lutte mise en exergue dans le cadre de African Risk Capacity,   l’institution panafricaine a au cours du dernier sommet de Malabo en Guinée équatoriale acté la création de l’Agence humanitaire panafricaine.

L’Union Africaine a développé des instruments normatifs et opérationnels à l’effet d’améliorer les conditions de vie des réfugiés et des personnes déplacées internes sur le continent. Au niveau normatif, il faut mentionner, entre autres et principalement, la Convention de Kampala adoptée en 2009 et la Déclaration y relative qui précisent les objectifs et les modalités d’action en faveur des réfugiés et autres personnes forcées au déplacement. Au plan opérationnel, des plans régionaux pour gérer les crises liées aux réfugiés ont été mis en place. Depuis cinq ans, les fonds requis pour leur fonctionnement n’ont pu franchir la barre de 50%. La première conférence des donateurs, faut-il le rappeler, s’est tenue il y a 11 ans, en 2011.

Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine

Depuis 2012, l’Union Africaine qui a pleinement intégré l’anticipation dans ses stratégies de gestion de crise a lancé le Groupe de la Mutuelle panafricaine de Gestion des Risques, African Risk Capacity. Cette Agence spécialisée aide les pays africains à anticiper et gérer les catastrophes naturelles grâce à un mécanisme de financement des risques. Une arme efficace face au péril environnemental.

Depuis sa création, elle a, entre autres, émis des contrats d’assurance pour plusieurs pays africains contre les sécheresses et les cyclones tropicaux, pour près de 900 millions USD, bénéficiant à 90 millions de personnes vulnérables au risque d’insécurité alimentaire. Je propose que notre sommet, tirant avantage de cette expérience positive, lance un appel en soutien à la campagne de mobilisation pour le renforcement des ressources de l’ARC afin qu’elle puisse encore mieux répondre aux urgences engendrées par les catastrophes naturelles.

Macky Sall, Président en exercice de l’Union Africaine

De façon plus concrète les chefs d’Etats de l’union Africaine ont parachevé l’architecture institutionnelle de l’union Africaine par la mise en place d’une agence humanitaire africaine. Au cours du 15e  sommet extraordinaire sur les questions humanitaires qui s’est tenu à  Malabo le 27 mai, le plaidoyer des partenaires a permis de récolter  140 millions de dollars sur un besoin de 14 milliards de dollars pour prendre soin des déplacés et réfugiés.

Je suis contente également parce qu’un témoignage éloquent de vos excellences pour trouver des solutions durables aux déplacements forcés sur le continent africain. Et également vous avez tous parlé de l’agence humanitaire, nous allons travailler à opérationnaliser le plus rapidement possible et les documents seront soumis lors du sommet.

Minata Samaté Sessouma, Commissaire de l’Union Africaine à la Santé, aux Affaires humanitaires et au Développement social

La crise des réfugiés et ses corollaires n’épargnent aucune région du continent. Seulement en Afrique du Nord, plus de 14 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire selon la commission de l’Union Africaine. Aussi, à côté des solutions d’urgence, les chefs d’Etats de l’organisation panafricaine conviennent que des réponses durables peuvent être trouvées dans le respect des principes démocratiques,  la promotion de la bonne gouvernance, la prévention des conflits  et le développement économique. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com