Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Rwanda : vers la construction d’une société résiliente 28 ans après le génocide des Tutsis

Devenue un rendez-vous annuel, la commémoration du génocide rwandais a été observée au sein de l’Union africaine, 28 ans après le massacre des Tutsis qui a débuté le 7 avril 1994. Après cet horrible épisode, le Rwanda a su restaurer la dignité de son peuple, devenant un modèle de société résiliente sur le continent africain.

Au Rwanda, la devise “Mémoire-unité-renouveau” a une nouvelle fois, accompagné la commémoration du génocide rwandais, 28 ans après ce massacre contre le peuple tutsi. L’Union africaine, plus que jamais confrontée à des conflits entre peuples sur le continent, rappelle à la mémoire collective, l’horreur de ce pan de l’histoire, que le président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat attribue à la colonisation.

“Au-delà de toutes les explications que nous donne l’histoire du Rwanda et qui nous renseigne sur la complexité de la nature humaine, il y a cette réalité sociologique que partagent la plupart des pays africains. Comme au Rwanda, la colonisation a contribué à forger, autour de l’Afrique, des réflexes identitaires entre des peuples qui ont toujours vécu en harmonie.”

Moussa FAKI MAHAMAT, Président de la Commission de l’Union Africaine

28 ans après le 7 avril 1994, le Rwanda se dit prêt à parler de son histoire longtemps passée sous silence. Pour le président Paul Kagame, il est utile, pour rendre justice aux descendants des victimes, que leurs versions des faits soient entendues, ou plutôt, qu’elles soient prises en compte.

“Des gens véhiculent de fausses informations sur le Rwanda. Et quand vous vous présentez devant eux pour leur rappeler les faits, ils usent de leur pouvoir pour vous empêcher de vous exprimer, de présenter vos arguments… On ne vous donne aucun espace pour le faire. Ce sont les mêmes qui vous accuse de ne pas respecter la liberté d’expression”

Paul KAGAME, Président de la République du Rwanda

Le peuple rwandais a choisi de construire une société résiliente dont la valeur principale est le pardon. Le Rwanda a gagné le défi de restaurer la paix, la sécurité et la dignité de son peuple. En Afrique, le pays est un exemple d’égalité des sexes.

« La jeune génération de Rwandais nés après 1994 vit plus paisiblement, dans un environnement plus sûr et avec dignité. Ils ont accès à une éducation de qualité. Ils ont un accès égal aux soins de santé et aux opportunités d’emploi dans les secteurs de leur choix. Ces avantages sont disponibles pour chaque citoyen rwandais, sans discrimination basée sur le sexe, l’ethnie ou tout autre facteur prédéterminé. La renaissance du Rwanda est le signe que l’Afrique peut construire une paix durable… »

Hope TUMUKUNDE GASATURA, Ambassadrice du Rwanda en Éthiopie

En avril 2004, à l’occasion du dixième anniversaire de la commémoration du génocide au Rwanda, le Comité des représentants permanents de l’Union africaine a adopté la résolution de faire du 7 avril un événement annuel au sein de l’organisation. Le 28 janvier 2012, l’institution a posé la première pierre du mémorial permanent en l’honneur des victimes d’atrocités majeures contre les droits de l’homme en Afrique.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com