Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Angola – Sécurité routière : le gouvernement et les opérateurs de transport public s’engagent à travailler ensemble

Le gouvernement angolais a rencontré le 12 juin 2024, les entreprises de transports publics urbains pour offrir un service plus efficace à la population. Les opérateurs de transport public ont au cours de cette réunion soumis une liste de préoccupations aux ministres présents. Parmi les préoccupations présentées figurent les infrastructures routières et la sécurité routière.

Pour offrir un service plus efficace à la population, le gouvernement angolais et les entreprises de transports publics urbains ont tenu le 12 juin 2024 une réunion de consultation à Luanda. Les principaux acteurs impliqués dans le secteur de la mobilité ont soumis aux ministres des Transports, Ricardo D’Abreu, des Finances, Vera Daves de Sousa, et au gouverneur de la province de Luanda, Manuel Homem, une liste de préoccupations portant sur les infrastructures routières et la sécurité routière.

“En tant qu’association, nous avons traversé des difficultés extrêmes, du point de vue dans lequel les entreprises ont perdu de l’argent. parce que celui qui dit que nous avons gagné à tort. Les entreprises s’engagent à aider le gouvernement afin d’aider l’État angolais.”

Carlos Carneiro, Président de TRANSCOLAngola

Les questions liées à l’acquisition des pièces et accessoires, l’obtention de devis pour acheter des pièces et une évaluation des effets résultant des récents ajustement tarifaire ont été également soumises au gouvernement angolais. Les entreprises demandent un plus grand soutien du gouvernement, et moins de bureaucratie dans les processus, dans le but de fournir un service plus efficace à la population.

“Nous parlons au niveau organisationnel du système lui-même. Nous parlons du niveau de définition du modèle de système tarif qui vous permet d’introduire des corrections tarifaire, afin de maintenir ou garantir la pérennité de l’activité accessoire et garantissant ainsi que l’État peut assurer le transport public à nos citoyens”

Mário Nzinghi, Président de la Commission de ENBIAngola

Malgré les difficultés financières liées à la réalisation de certains travaux, certaines infrastructures sont en cours de réparation, a indiqué le président du Conseil d’administration de l’Agence Nationale des Transports Terrestres, Énio Costail, il  indique également que du point de vue sécuritaire, le travail serait en cours avec la Police Nationale, pour renforcer la sécurité et mieux protéger les moyens de circulation, notamment les autobus et les chemins de fer.

Agenda

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.

Bouton retour en haut de la page
logo Africa24tv

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com