Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Centrafrique : 3 membres du mouvement rebelle 3R reconnus coupables de crimes de guerre et crimes contre l’humanité

Sur les crimes de guerre et contre l’humanité commis en République Centrafricaine depuis 2003. La Cour pénale spéciale (CPS) de la République centrafricaine, créée en 2015 avec le soutien de l’ONU, a rendu, lundi 31 octobre 2022  son premier verdict depuis sa création. Rendu par des juges centrafricains et internationaux, le premier verdict de cette Cour a concerné les massacres d’au moins 46 civils en mai 2019 dans les villages de Koundjili et Lémouna dans la sous-préfecture de Paoua au nord-ouest de la Centrafrique.  Les trois personnes qui étaient sur le banc des accusés, Issa Sallet Adoum, Yaouba Ousmane et Mahamat Tahir, tous des membres du mouvement rebelle 3R ( Retour, Réclamation et Réhabilitation), « sont reconnus coupables de crimes de guerre et crimes contre l’humanité ». Issa Sallet Adoum a écopé d’une réclusion criminelle à perpétuité, alors que Yaouba Ousmane et Mahamat Tahir ont été condamnés à 20 ans de prison chacun.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com