Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Commerce Suisse – Afrique : Afreximbank mobilise 2,5 milliards USD

La Suisse occupe une place solide parmi les 15 plus grands investisseurs, avec une présence significative dans des secteurs importants tels que la logistique, la santé, l’agroalimentaire, le commerce ou l’exploitation minière. Divers investisseurs  avec l’appui d’Afreximbank veulent multiplier leurs actions sur le continent. En fin 2023, les exportations suisses sur l’Afrique sont passées de 169,5 millions de tonnes en 2022, à 174,2 millions de tonnes, soit une augmentation de +2,6%.

“ …Nous devrions saisir cette opportunité, car l’opportunité stratégique que nous voyons est une relation dans laquelle nous combinons nos forces pour produire quelque chose qui bénéficierait à notre peuple et au peuple suisse.”

Benedict Oramah, Président d’AfreximbankNigéria

Les défis en Afrique sont nombreux et  l’absence de conditions-cadres bilatérales telles que le libre-échange, la protection des investissements et les accords de double imposition avec de nombreux pays ne facilitent pas les échanges commerciaux. C’est dans ce cadre que le Pr Benedict Oramah, président d’Afreximbank, a invité les investisseurs suisses à saisir les opportunités de partenariats avec des entreprises africaines à l’occasion de l’Africa Business Day Forum organisé par le Swiss African Business Circle. A ce titre, il a annoncé, la mise en place d’un fonds spécial dédié à ce –partenariat.

“Je peux vous dire que c’est la raison pour laquelle Afreximbank a décidé de consacrer 2,5 milliards de dollars à ce partenariat. Et le vice-président ici présent, qui est à la tête des affaires mondiales, sait qu’il doit s’assurer que cette somme est utilisée.”

Benedict Oramah, Président d’AfreximbankNigéria

La Suisse est le dixième pays au monde investissant en Afrique. Les investissements directs suisses sur ce continent ont triplé à environ 13,5 milliards de francs ces 15 dernières années. Les importations et exportations ont concerné 14 produits allant de l’agriculture aux métaux précieux et pierres gemmes en passant par les produits énergétiques, ainsi qu’aux produits des industries chimiques et pharmaceutiques. Benedict Oramah estime à ce sujet que l’Afrique peut bénéficier de l’expertise de la nation helvétique pour combler le déficit pharmaceutique dont souffre le continent.

“Certains médicaments sont mis sur le marché dans le monde. Des médicaments oncologiques et toutes ces choses qui ne sont pas testées sur les Africains. Nous avons donc pensé qu’une collaboration avec la Suisse nous donnerait l’occasion de réaliser ces essais sur le continent et de mener des recherches sur des maladies qui concernent les Africains et qui n’intéressent peut-être pas d’autres régions du monde parce qu’elles ne souffrent pas de ces maladies..”

Benedict Oramah, Président d’AfreximbankNigéria

Dans son rapport annuel 2023 publié fin janvier 2024, l’Office fédéral Suisse de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF), a indiqué qu’en 2023, ce sont 1,4 milliard de tonnes de  marchandises que la Suisse a acheté de l’Afrique pour une valeur globale de 17 milliards d’euros. Ces données concernent aussi bien les importations provenant de l’Afrique du Nord que des pays d’Afrique au Sud du Sahara ou Afrique subsaharienne. Cinq pays à savoir l’Egypte, l’Afrique du Sud, le Nigeria, le Maroc et la Tunisie ont généré 70% des transactions enregistrées entre la Suisse et le continent africain.

Agenda

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.

Bouton retour en haut de la page
logo Africa24tv

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com