Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Congo : plaidoyer auprès des investisseurs privés pour financer le plan national de développement

​En République du Congo le secteur privé local peut apporter des solutions d’investissement à l’État si elle est prise en compte en lieu et place des investisseurs venus de l’étranger. Dans sa quête de vouloir améliorer l’attractivité de la destination économique du pays, le gouvernement a organisé du 30 au 31 mai 2022, le premier forum destiné au partenariat public-privé.

Au Congo, le secteur privé  souhaite un partenariat public-privé décentralisé avec les préfectures, les mairies, les districts. Les entrepreneurs locaux ont des solutions à proposer à l’État mais, ce dernier doit les prendre en compte. 

“​ Par quel miracle voulez-vous que la société nationale puisse amener de l’eau dans chacun de nos domiciles, mission impossible quelque soit la bonne volonté du gouvernement. Des partenaires privés au niveau local, national peuvent chercher des solutions avec l’état, ce qui empêcherait à l’état de continuer à porter un endettement et quelque fois des chantiers inachevés. ​J’insiste que le ppp ne concerne pas que les sociétés étrangères parce que ça donne toujours l’impression qu’on est parti les chercher à l’étranger.”

Paul Obambi , Président de la CCIAMB de Brazzaville 

Selon le représentant du secteur privé en République du Congo, les entrepreneurs congolais doivent saisir l’opportunité d’investir et de tirer profit dans le respect des conventions qui les lient aux pouvoirs publics. D’ailleurs, le ministère de la coopération internationale et du partenariat public privé a tenu à organiser du 30 au 31 mai 2022, le premier forum sur le partenariat public privé. Objectifs, renforcer les investissements étrangers et tenter de trouver un gap de financement du PND 2022-2026.

“​Le Concept « Congo terre d’opportunités » que nous portons à travers les différents road show que nous avons organisé depuis plusieurs mois maintenant en allant à la rencontre des acteurs du secteur privé à travers le monde, nous a déjà permis d’entrer en contact avec les investisseurs des émirats arabes unis , du Royaume uni et du Maroc. Mais aujourd’hui, nous avons décidé d’aller à la rencontre des investisseurs congolais tout en donnant la possibilité aux investisseurs étrangers de venir découvrir notre cher et beau pays le Congo.”

Denis Christel Sassou Nguesso , Ministre de la Coopération internationale et du Partenariat public privé 

Les autorités congolaises souhaitent attirer les investisseurs dans les six secteurs prioritaires ce ce PND. L’agriculture, le développement industriel, le développement des Zones Économiques Spéciales, le tourisme, l’économie numérique et la promotion immobilière. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com