Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Côte d’Ivoire : réduction à zéro du différentiel d’origine perçu par le Conseil Café-Cacao

Consciente de la précarité dans laquelle vit les cacaoculteurs locaux, la Côte d’Ivoire s’est engagée à revoir les revenus de ces agriculteurs à la hausse. Le Conseil Café-cacao ivoirien a fixé sa prime sur le différentiel d’origine à zéro en août 2022 contre 125 livres en juillet. Le différentiel d’origine dont bénéficieront les agriculteurs s’appliquera en même temps que la taxe sur le différentiel de revenu vital de 400 dollars la tonne imposée depuis 2019.

Les cacaoculteurs ivoiriens sont les grands acteurs qui ont fait de leur pays le premier producteur mondial.La cote d’ivoire produit 40% des fèves de cacao échangées sur les marchés internationaux . Force est de constater la différence entre les revenus du secteur et la paupérisation des agriculteurs. Une réalité à laquelle les autorités de la Côte d’Ivoire ont décidé d’apporter une réponse. Dans un communiqué, le Conseil café cacao a fixé à zéro sa prime sur le différentiel d’origine en août 2022 contre 125 livres en juillet.

S’il y a des bonus, ils peuvent être reversés dans les caisses du Conseil du Café-Cacao ou dans celles de l’État. Un tel schéma serait profitable au producteur ivoirien. Dans le cas présent, ce sera difficile parce que les gouvernants ont certes la volonté de bien faire mais malheureusement, nous ne maîtrisons pas le marché mondial. Nous n’avons pas non plus la liquidité qui est aux mains des multinationales. Or, elles font des affaires; du business. Ce n’est pas du sentimentalisme.

Thibeaut  YORO, Porte Parole de la Centrale des syndicats Agricoles

Le différentiel d’origine  dont vont bénéficier les agriculteurs va s’appliquer en même temps que  la taxe sur le différentiel de revenu vital de 400 dollars par tonne imposée depuis 2019. Cet impôt prélevé auprès des multinationales a permis d’augmenter de 20% le prix bord-champ du cacao en octobre 2020 dans le pays.

Si on veut réellement que le producteur à la base sente que son revenu augmente, il faut créer une prime à la qualité. C’est pourquoi nous proposons une norme de commercialisation du cacao durable incorporée dans un label de qualité.

Thibeaut  YORO, Porte Parole de la Centrale des syndicats Agricoles

La Côte d’Ivoire produit du cacao depuis 1888, avec pour principal bassin de production, la zone du Centre-Ouest, pourvoyeuse de 36% du cacao national.  Le pays a déjà vendu tous ses contrats pour la campagne cacaoyère 2022/23 mais espère appliquer un différentiel positif pour la mi-récolte 2022/23 et la campagne 2023/24.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com