Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Côte d’Ivoire : transformation quotidienne de 200 kg d’amandes à Cajou Foodtech

Afin d’ajouter de la valeur a ses exportations agroalimentaires et de renforcer la chaîne de valeur de la filière anacarde, la Côte d’Ivoire a inauguré un incubateur destiné à renforcer les capacités des petites et moyennes entreprises en matière de transformation de la noix de cajou le 6 juillet. Cet incubateur, selon les autorités ivoiriennes, permettra de renforcer les capacités des PME en matière de transformation de la noix de cajou et leur compétitivité.

En vue de renforcer la chaîne de valeur de la filière anacarde en Côte d’ivoire, le gouvernement ivoirien a inauguré un incubateur destiné à renforcer les capacités des petites et moyennes entreprises en matière de transformation de la noix de cajou le 6 juillet. Se voulant une avancée majeure dans le secteur agroalimentaire, cette infrastructure va ainsi offrir une technologie de pointe aux agro-transformateurs et PME de petite transformation, leur permettant d’optimiser leur production et d’améliorer la qualité de leurs produits.

“Cet incubateur constitue un maillon extrêmement important pour la transformation des produits dans la mesure où il permet la transformation sur place de ses produits. Il s’agit donc de la création des emplois sur place et en même temps à travers ses produits dérivés, qui sont impressionnants par leurs diversité, la côte d’ivoire va pourvoir substitué ses productions locales par des produits qui sont souvent importe”

Ousmane Diagana, Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du CentreMauritanie

Dénommé Cajou Foodtech, le projet est soutenu par la Banque mondiale dans le cadre du Projet de Promotion de la Compétitivité de la chaîne de valeur de l’Anacarde (PPCA). Il consiste en une unité de production de 400 m² capable de traiter quotidiennement 200 kg d’amandes et autant de pommes de cajou. Il propose des services adaptés aux besoins des PME, notamment la formation des porteurs de projets, l’assistance technique pour le développement de nouveaux produits, et l’utilisation de son plateau technique pour accroître la production.

“Des prix relativement abordable, qui va être consacré sur place permettra une multiplication des micro, petites et moyennes entreprises dans ce secteur et créer des emplois pour les jeunes et les femmes. Ceci est un moyen important pour le développement du pays et en même permettra à la côte d’ivoire de continuer a régné sur plan sous régional, régional et international en tant qu’économie qui produit une croissance forte et inclusive”

Ousmane Diagana, Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du CentreMauritanie

Soulignons que la Côte d’Ivoire est le premier exportateur mondial de noix de cajou, mais n’en est que le 3ème transformateur derrière le Vietnam et l’Inde. Outre la mise en service de Cajou Foodtech, le pays avait inauguré en juin  2024 sa 36e usine de transformation d’anacarde à Odienné toujours dans l’optique de renforcer la chaîne de valeur locale dans le secteur agroalimentaire.

Agenda

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.

Bouton retour en haut de la page
logo Africa24tv

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com