Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

La bonne gouvernance comme solution aux changements inconstitutionnels

Au sujet des changements anticonstitutionnels de gouvernement qui prennent de l’ampleur en Afrique, plusieurs chefs d’État se sont exprimés au cours du sommet extraordinaire de l’Union Africaine tenu à Malabo en Guinée équatoriale. Ils recommandent surtout la bonne gouvernance, pour la prévention de ce phénomène qui aggrave la situation humanitaire du continent.

Les changements inconstitutionnels de gouvernement en Afrique restent au centre des préoccupations. Un phénomène inquiétant qui aggrave la situation socio-politique sur le continent et émousse les efforts des gouvernements visant la paix et la stabilité au profit des populations. Lors du sommet extraordinaire de l’Union Africaine sur la situation humanitaire en Afrique qui s’est déroulé du 25 au 28 mai 2022 en Guinée équatoriale, les chefs d’État ont donné des recommandations pour prévenir les changements inconstitutionnels de gouvernement sur le continent.

“Il faut continuer à travailler pour améliorer les conditions de vie des citoyens parce que cela reste le plus grand combat. Je crois que notre combat également reste contre la pauvreté et la misère pour essayer d’améliorer les conditions de vie des peuples.”  

Carlos Manuel Vila Nova, Président de la RépubliqueSao Tomé-et-Principe

Pour le président des Îles Comores, Azali Assoumani, les changements inconstitutionnels de gouvernement sont en grande partie à l’origine de l’augmentation des actes terroristes sur le continent ces derniers mois. Il estime qu’il faudra tout d’abord, s’attaquer aux problèmes des jeunes, renforcer les capacités des forces militaires et mener un dialogue pour contrer efficacement ce fléau. 

“Les changements anticonstitutionnels manipulent le terrorisme, par exemple au Sahel. Comment d’abord vaincre la précarité, c’est le plus important. Il faut s’accorder, il faut discuter, il va falloir qu’on prépare nos armées, et qu’elles soient bien formées.”  

Azali Assoumani, Président de la RépubliqueÎles Comores

Pour sa part, le Chef de l’État du Cap-Vert prône la coopération. Selon lui, la bonne gouvernance jouera un rôle essentiel dans la lutte contre les changements inconstitutionnels de gouvernement en Afrique. Le dirigeant capverdien propose également le renforcement des institutions publiques à travers le continent.   

“Il faut surtout travailler en commun. Nous devons adopter un leadership visionnaire avec une prospective de long terme pour que tous les africains puissent bénéficier d’une amélioration de leurs conditions de vie, mais surtout créer des conditions nécessaires pour combattre toutes les formes de violence en Afrique.”

José Maria Pereira Neves, Président de la RépubliqueCap-Vert

Notons qu’au cours du sommet extraordinaire de l’Union africaine à Malabo, les gouvernements africains ont indiqué qu’ils restent déterminés à éradiquer toutes pratiques qui sont une menace pour la paix et la démocratie sur le continent. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com