Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le Président Teodoro Obiang Nguema, le visage des causes humanitaires au sein de l’Union Africaine

Depuis 2019, le président Obiang Nguéma de la Guinée équatoriale est au cœur des challenges humanitaires sur le continent à travers son rôle de champion à l’Union Africaine. Au cours des derniers travaux de l’organisation panafricaine à Malabo, le Président Equato-guinéen a porté auprès de ses pairs, le plaidoyer pour une Afrique plus solidaire face aux crises qui fragilisent le continent.

Le président Équato guinéen, Teodoro Obiang Nguema est le visage des causes humanitaires au sein de l’Union Africaine depuis que ses pairs l’ont désigné en 2019 champion du thème consacré aux réfugiés, aux rapatriés, aux personnes déplacées et à la recherche des solutions durables aux déplacements forcés en Afrique. Aujourd’hui, alors que 113 millions de personnes sont en attente d’assistance urgente sur le continent, il plaide pour plus de solidarité entre les nations.

Depuis son histoire, l’Afrique a subi de grands maux qu’elle dépasse de loin. La Guinée équatoriale estime que l’Afrique doit entreprendre la lutte pour son émancipation dans la solidarité pour marcher dans l’unité et la solidarité de tous, pour recouvrer l’intégrité des nations. Pour cela, les vices individuels, le peu de respect des droits de l’homme et d’autres facteurs doivent être évités.

TEODORO OBIANG NGUEMA MBASOGO, Président de la RépubliqueGuinée Équatoriale

Outre l’Ouganda, son engagement pour l’humanitaire l’a également  conduit à Tsoré en 2019, une région éthiopienne à la frontière d’avec le soudan, qui abrite plus de 16.000 réfugiés soudanais. Malgré la mobilisation, le phénomène s’accentue, nourri par l’insécurité et les dérèglements climatiques mais aussi des facteurs exogènes qui imposent une dynamique d’ émancipation 

« L’Afrique, en tant que source de sagesse ancienne, ne peut rester impuissante à réaliser son développement, en raison d’une situation causée par des facteurs internes et externes, en particulier des situations d’extorsion par des puissances extra-africaines. Les fondateurs de cette organisation ne l’ont pas créée pour être gérée par les puissances hégémoniques du monde, il n’est donc jamais trop tard pour commencer la lutte pour nos droits.

TEODORO OBIANG NGUEMA MBASOGO, Président de la RépubliqueGuinée Équatoriale

Lors du dernier sommet de l’Union Africaine à Malabo entre le 25 et le 28 mai, Le Président Obiang  a préconisé une lutte qui doit s’attaquer aux causes profondes des crises humanitaires pour des résultats durables.

“Ce sommet sur la situation humanitaire, le terrorisme, les changements anticonstitutionnels dans les gouvernements d’Afrique ; il faut chercher des solutions aux conflits armés, aux implantations de déplacés, à l’insécurité politique et alimentaire, à l’éducation, aux problèmes du terrorisme, de la piraterie, entre autres, sont des situations dont les gouvernements doivent courageusement adopter les solutions », a affirmé le président de la République.”

TEODORO OBIANG NGUEMA MBASOGO, Président de la RépubliqueGuinée Équatoriale

En guise d’engagement, le champion de l’humanitaire en Afrique a donné 4 millions de dollars pour la contribution de la Guinée équatoriale lors de la conférence de donateurs en marge du sommet de Malabo, 2 millions de cette enveloppe seront consacrés au Mozambique où près de 2 millions de personnes sont actuellement en situation d’insécurité alimentaire sévère en raison de l’insécurité ambiante, de la sécheresse et de l’impact socioéconomique du COVID-19. le récent sommet de Malabo  a également pris l’engagement de mettre  en place une agence humanitaire africaine et d’un fonds spécial d’urgences qui sera alimenté par la participation financière de chaque pays membre de l’organisation.

Agenda

Cameroun : réduction de consommation d’énergie des industries au profit des ménages

Le ministère camerounais de l’Eau et de l’Énergie appelle les industries locales  à revoir leur consommation d’énergie électrique. La mise en place de cette action contribue à mieux desservir des ménages évitant des coupures d’électricité pendant CAN 2021. Cette décision fait suite au délestage rencontré dans plusieurs périphérique du pays ce 23 janvier 2022, pendant le match Nigeria-Tunisie.

Congo-Pénurie du ciment : la Sonocc annonce la reprise de sa production dès le 31 janvier

Afin de couvrir la demande nationale en ciment, la Société nouvelle des ciments du Congo (Sonocc) va relancer ses activités dès le 31 janvier 2022. En effet, la cimenterie est en arrêt d’activités car le téléphérique est en panne, et sous l’effet de la covid-19, la commande passée pour dépanner le téléphérique tardait à arriver. Rappelons que depuis mi 2021, seule la cimenterie Forspak fonctionnait  mais ne pouvait pas combler le besoin des populations. 

Afrique : le Nigéria et Sao Tomé renforcent leur collaboration en matière de défense

Les forces armées du Nigéria et de Sao Tomé-et-Principe se sont exprimées en faveur d’un engagement en matière de défense. La rencontre entre les deux chefs d’état-major de la Défense a porté sur le rôle des deux nations dans la sécurisation du golfe de Guinée.Il en ressort un engagement ferme à la résolution des  problèmes de piraterie et à d’autres formes de criminalité.

Tchad : le mouvement UFDD dément tout ralliement au CMT

En date du 24 janvier 2022, l’Union des forces pour la démocratie et le développement(UFDD) a démenti toute alliance avec le Conseil militaire de Transition(CMT). En effet, plusieurs orpailleurs se faisant passer pour des membres de l’UFDD essayent de se rallier au CMT.Cependant, l’UFDD dément cette information affirmant  que ce groupe ne fait pas parti de ses troupes. L’UFDD dit s’inscrire dans la logique du dialogue que les autorités de transition envisagent organiser. 

RD Congo : manifestation pour la levée de l’état de siège

Les nouvelles mesures prises par le gouvernement de la République démocratique du Congo ont amené les populations à manifester ce 24 janvier 2022 contre les forces de l’ordre exigeant la fin de l’état de siège. Malgré un important dispositif sécuritaire mis en place depuis le 23 janvier 2022, les artères de la ville de Beni vibrent au son des tirs et des gaz lacrymogènes.Les organisations de la société civile appellent à un « dialogue entre les manifestants et les autorités de la ville ».

Burkina Faso : le président Roch Kaboré Marc Christian a démissionné ce lundi 24 janvier 2022

Dans un document manuscrit publié par la télévision publique (RTB), le Président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré annonce sa démission « dans l’intérêt supérieur de la nation », après deux jours marqués par des mutineries dans plusieurs casernes du pays. « Par la présente, et dans l’intérêt supérieur de la nation, suite aux événements qui s’y déroulent depuis hier, j’ai décidé de déposer ma démission de mes fonctions de Président du Faso, chef du gouvernement, chef suprême des Forces armées nationales », lit-on dans la lettre publiée par la télévision nationale. Dirigée par Paul-Henri Sandaogo Damiba, le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) qui a revendiqué le coup d’Etat.

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com