Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le programme des Agro-parcs africains communs (CAAPs) comme vecteur de transformation économique

Le programme des Agro-parcs africains communs (CAAPs), adopté en 2019, est l’une des initiatives concrètes du Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine. La mise en œuvre de ce programme phare de l’Agenda 2063 de l’Union africaine va créer plus de 8 millions d’opportunités d’emploi et garantira l’autosuffisance alimentaire de l’Afrique, grâce à un développement agricole accru.

Adopté en octobre 2019 par les ministres de l’Agriculture, le programme des Agro-parcs africains communs (CAAPs) est l’une des initiatives concrètes du Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine (PDDAA) à mettre en œuvre dans le cadre de l’Agenda 2063 de l’Union africaine. Il vise notamment l’accélération du commerce intra-africain des produits et services agricoles par le biais de la zone de libre-échange continentale africaine.

“Il est très important pour nous d’accélérer la création et la mise en œuvre des agro-parcs communs. L’Afrique a besoin de sa souveraineté alimentaire. Nous devons nous organiser pour concentrer notre commerce autour des produits et services agricoles.”

Josefa SACKO, Commissaire de l’UA à l’Agriculture

Le CAAPs, un investissement de 37 millions de dollars, a été mis en place dans le but de créer des hubs agro-industriels régionaux pour répondre au déficit alimentaire de l’Afrique, actuellement comblé par les importations. Pour les experts, s’exprimant lors du 17e sommet extraordinaire de l’Union africaine sur l’industrialisation et la diversification économique à Niamey, au Niger, la création de cinq grandes zones agro-industrielles, une dans chaque région d’Afrique, servira de pôles majeurs de développement agricole pour le continent.

“Ce que nous voulons à l’Union africaine, c’est avoir cinq grandes zones agro-industrielles dans les cinq différentes régions du continent en fonction des avantages agro-écologiques dont elles disposent afin que nous puissions vraiment démarrer le commerce dans le cadre de la ZLECAF. Nous devons travailler ensemble pour garantir une alimentation équilibrée à nos pays.”

Josefa SACKO, Commissaire de l’UA à l’Agriculture

Le financement de la création des agro-parcs africains communs va offrir plus de 8 millions d’opportunités d’emploi au sein des chaînes de valeur de l’agriculture et de l’élevage. La mise en œuvre du CAAPs garantira la mise en place des corridors d’approvisionnement alimentaire sur le continent, libérera le fort potentiel existant du marché des capitaux africain et stimulera les investissements public-privé dans les agro-industries.

“Si effectivement mise en œuvre, cette initiative favorisera les chaînes de valeur régionales, facilitera l’intégration économique et le développement agro-industriel.”

Josefa SACKO, Commissaire de l’UA à l’Agriculture

Les Agro-parcs Africains Communs sont considérés par l’Union africaine comme vecteur de la transformation économique et industrielle de l’Afrique. Le CAAPs va augmenter l’offre de produits agricoles fabriqués localement, l’objectif de l’Union africaine étant de diminuer considérablement les importations des produits alimentaires et d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com