Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

L’Union Africaine appelle les États à intensifier leurs partenariats pour relever les défis du continent

Organisée du 25 au 27 octobre 2022, à Tanger, au Maroc, la première Conférence politique de l’Union Africaine, qui avait pour thématique le triptyque « Paix, sécurité et développement », a appelé à accélérer les partenariats entre les différents acteurs, afin de répondre de manière plus efficiente aux défis que l’Afrique doit relever.

En Afrique, la prévalence de la violence liée à l’extrémisme et à la radicalisation a été multipliée par 17 depuis 2009, faisant ainsi du Continent la région du monde la plus touchée par le terrorisme et son impact sur l’économie africaine s’élève à 171 milliards USD sur les 10 dernières années. Afin de lutter efficacement contre ce fléau, le Département paix et sécurité de l’Union Africaine a organisé du 25 au 27 octobre à Tanger au Maroc, une conférence sur le Nexus entre la paix, la sécurité et le développement.

“Dans de nombreuses régions d’Afrique, nous trouvons des situations de conflit et nous devons les résoudre, car sans les résoudre, nous ne pouvons pas créer des conditions propices à une croissance inclusive et à un développement durable. Donc, dans cette conférence, nous ne regardons pas la paix et la sécurité en elles-mêmes ou le développement durable en lui-même, mais voyons plutôt leur intégration et leurs similitudes et proposons un cadre commun où nous encourageons tout cela à travailler en synergie.”

Albert Muchanga, Commissaire au Commerce et à l’Industrie de l’Union Africaine

Élu membre du Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA pour la période 2022-2025, au cours du 35e Sommet de l’UA en février 2022, le Maroc a assuré la présidence du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine pour le mois d’octobre 2022. Un mandat durant lequel un accent particulier a été mis sur les questions de paix et de sécurité sur le continent. Et face à l’instabilité sociopolitique qui ralentit le développement du continent, le Royaume réitère son engagement Maroc pour une Afrique pacifique, stable et prospère.

« Le Maroc réitère son engagement pour une réorientation des efforts pour infuser davantage le triple nexus au sein de notre architecture institutionnelle, en mettant en avant les quelques pistes de réflexion suivantes : premièrement, en considérant sérieusement l’idée de mettre en place un Fonds de l’UA pour le Développement, à l’instar du Fonds pour la Paix, dédié à financer l’action collective africaine en matière de développement socio-économique et humain. Deuxièmement, en explorant les pistes et mécanismes susceptibles de renforcer les synergies et la coordination entre les différents organes chargés du développement durable, de la paix et de la sécurité et de la gouvernance en Afrique. »

Nasser Bourita, Ministre des Affaires étrangèresMaroc

La résurgence des changements anticonstitutionnels de gouvernements, la multiplication des conflits et la montée de l’extrémisme violent ont continué de faire régresser le processus de développement du continent. D’où la nécessité d’intégrer les problématiques de sécurité et de financement dans l’agenda du développement pour répondre de la manière la plus efficiente possible aux défis que l’Afrique doit relever. D’où la nécessité d’intégrer les problématiques de sécurité et de financement dans l’agenda du développement pour répondre de la manière la plus efficiente possible aux défis que l’Afrique doit relever.

Fondamentalement, il ne peut y avoir de paix sans développement et il ne peut y avoir de développement sans paix. Il y a beaucoup de conflits croissants sur le continent et nous avons des difficultés à mettre pleinement en œuvre nos mandats en raison des fragilités et des problèmes que nous constatons dans certaines parties de l’Afrique. L’initiative de la banque d’investissement indexée sur la sécurité est une plateforme où les différentes parties prenantes vont se réunir et fournir une solution pratique et applicable afin de s’attaquer aux causes profondes de l’insécurité et d’aider les communautés que nous avons construites.

Hassatou Diop N’Sele, Vice-présidente chargée des Finances de la BADSénégal

Avec la « Déclaration de Tanger » adopté lors de ce triple Nexus sur la paix, la sécurité et le développement, un appel a été lancé aux agences de développement et aux architectes de la paix et de la sécurité de l’Union africaine, notamment à son Conseil de paix pour la création des synergies entre les différents acteurs et responsables publics et privés pour une vraie force africaine dans un contexte mondial incertain.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com