Kenya : le processus de révision constitutionnelle déclarée illégale

La Cour d’appel du Kenya a confirmé vendredi 20 août 2021 l’illégalité du processus de révision constitutionnelle lancé en novembre 2019 par le président Uhuru Kenyatta et source de controverses politiques croissantes à l’approche de l’élection présidentielle d’août 2022. Cette réforme, baptisée “Building Bridge Initiative”, vise à modifier la constitution de 2010 qui a instauré un régime présidentiel pour créer notamment un poste de Premier ministre, deux de vice-Premier ministre et un de chef de l’opposition et augmenter le nombre de sièges au Parlement.

Bouton retour en haut de la page
Feedback