RD Congo : le Haut-Commissariat des Nations Unies condamne les violences sexuelles au Tanganyika

Le porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), Shabia Mantoo a condamné vendredi 13 août 2021, les violences sexuelles sur fond de rivalité entre groupes armés au Tanganyika. S’exprimant à Genève en Suisse, lors d’une conférence de presse, Shabia Mantoo a précisé qu’au cours des deux dernières semaines, les partenaires humanitaires dans les zones de santé de Kongolo et Mbulula ont enregistré 243 viols dont 48 ont été subis par des mineures dans 12 villages différents. Selon lui, les victimes peuvent être confrontées non seulement à un sévère traumatisme physique et psychologique causé par le viol, mais aussi à la stigmatisation et à une possible exclusion de leur famille. Dans son discours, le porte-parole du HCR a fait un appel aux autorités, à renforcer de toute urgence la sécurité dans la zone dénommée triangle de la mort, qui borde plusieurs localités entre les provinces du Tanganyika, du Maniema et du Sud-Kivu, afin de protéger les civils, particulièrement les femmes et les jeunes filles. Il a également demandé l’ouverture d’une enquête afin de traduire en justice les responsables de ces actes barbares.

Bouton retour en haut de la page
Feedback