RD Congo : une attaque fait 16 victimes dans le Nord-Kivu

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

En République démocratique du Congo, 16 civils ont été tués dans l’Est du pays, dans une attaque attribuée aux rebelles des Allied Democratic Forces. Afin de lutter contre l’insécurité qui prévaut dans cette partie du pays, les régions de l’Ituri et du Nord Kivu ont été mises sous état de siège, décrété par le chef de l’Etat depuis le mois de mai. Toutefois, des violences persistent dans cette région de la République démocratique du Congo.

La République démocratique du Congo est à nouveau frappée par une attaque terroriste. Cette attaque, perpétrée dans les régions de l’Ituri et du Nord Kivu ont causé le décès de 16 civils. L’information a par ailleurs été confirmée par les autorités locales qui attribuent cette attaque aux rebelles des Allied Democratic Forces désormais catalogués terroristes.

Cette attaque dans l’est de la République démocratique du Congo qui s’est produit le 22 juillet 2021, a eu lieu à 40 Km de la ville de Beni située dans le Nord-Kivu selon les témoins oculaires. D’après la source, les assaillants ont tendu une embuscade à un véhicule civil en provenance de Chani-Chani qui se dirigeait vers la cité d’Oicha. Ces civils ont par ailleurs été tués à coups de machette et par balles selon le maire de la cité d’Oicha.

De l’avis des observateurs, cette attaque vient rappeler l’instabilité sécuritaire qui règne dans cette région du pays depuis de nombreuses années. Toutefois, depuis le mois de mai, les régions de l’Ituri et du Nord Kivu sont sous état de siège, décrété par le chef de l’Etat, afin de lutter contre l’insécurité. Cependant, malgré cette première mesure, les violences se poursuivent dans la région.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page
Feedback

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com