Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Zambie : 13,4 milliards USD de dette non restructurés

La Zambie, qui a sollicité le cadre commun du G20 pour restructurer sa dette depuis 2021, est toujours dans l’incertitude. En octobre 2023, les créanciers du gouvernement zambien ont conclu un accord de restructuration, laissant espérer que ce processus prolongé d’allègement de la dette pourrait prendre fin. C’est dans ce cadre que les détenteurs d’obligations internationales ont voté leur part d’une restructuration de la dette de 13,4 milliards USD pour le pays d’Afrique australe, mardi 4 juin 2024.

La Zambie est en voie d’être le premier pays africain à achever une restructuration complète de sa dette dans le cadre de l’architecture du cadre commun dirigé par le G20. Les détenteurs d’obligations internationales ont voté ce mardi 4 juin 2024 leur part d’une restructuration de la dette zambienne de 13,4 milliards USD. Pour rappel, la Zambie avait été le premier en Afrique à faire défaut sur sa dette d’un montant de 33,7 millions d’Euros en 2020.

“ À partir du moment où vous n’avez pas la capacité prévue pour faire face au service de la dette, il faut faire une restructuration. En général, c’est juste un étalement beaucoup plus long qui va coûter certainement plus cher, mais correspond à votre capacité de remboursement. Ce que la Zambie a pu faire grâce notamment au FMI, c’est d’avoir une facilité qui permet que pendant un temps, le FMI l’appuie à pouvoir rembourser les montant dûs, mais en même temps que la Zambie soit en mesure de restructurer et de négocier des étalements beaucoup plus longs pour abaisser le montant à payer mensuellement et les mettre au niveau de sa capacité financière.”

Al KITENGE, ÉconomisteRD Congo

La Zambie, confrontée à une dette importante de 32,8 milliards USD à fin 2022, cherche des solutions pour réorganiser ses obligations financières. La restructuration globale devrait permettre de réduire la dette du pays d’Afrique australe d’environ 900 millions USD et d’étaler les paiements futurs sur une période beaucoup plus longue.

“ Ce qui est arrivé à la Zambie, c’est ce qui arrive à beaucoup de pays qui, à un moment donné, voient leur flambée grâce à leur ressources internes monter, et un moment donné, les choses changent dans le monde et à partir du moment où les moyens financiers ne sont plus à la hauteur, vous vous retrouvez en situation qu’on appelle un défaut de paiement. C’est dans ça que la Zambie est partie. Et on espère beaucoup que l’endettement qui n’a pas été à la hauteur de la rentabilité voulue, servira de leçon à la fois à la Zambie et d’autres pays qui regardent la situation de la Zambie.”

Al KITENGE, ÉconomisteRD Congo

Les perspectives pour 2024 tablent sur un ralentissement de l’économie de la Zambie. D’après le FMI, la croissance du PIB a été revue à la baisse à 2,3 %. La production agricole devrait se contracter de 19 %, en raison de la sécheresse, l’activité manufacturière se verra entravée par les pannes d’électricité, entre autres.

Agenda

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.

Bouton retour en haut de la page
logo Africa24tv

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com