Zimbabwe : la fédération de football suspendue par le gouvernement

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Le conseil d’administration de la ZIFA est dirigé par Felton Kamambo qui a été traîné devant les tribunaux à plusieurs reprises face à des accusations de corruption. © DR

La Commission des sports et des loisirs a suspendu le conseil d’administration de la Zimbabwe Football Association (ZIFA) à deux mois de la Coupe des Nations 2022 au Cameroun. La fédération de Football est accusé de fraude et de harcèlement sexuel sur des femmes arbitres.

La décision du gouvernement a été annoncée par le ministre des Sports et des loisirs, Gerald Mlotshwa, en conférence de presse mardi 16 novembre 2021. Dans un communiqué, le gouvernement évoqué des allégations de fraude et de harcèlement sexuel d’arbitres femmes par le personnel technique de la ZIFA.

Selon le président de la Commission des sports et des loisirs (SRC) Gerald Mlotshwa, la décision de suspendre la fédération de football a été prise à la suite de plusieurs échecs flagrants de la part de la ZIFA dans la diligence de cette affaire. La mauvaise gestion alléguée et le manque de responsabilité dans l’utilisation des fonds publics étaient également des raisons « non-exhaustives » invoquées par la SRC.

« Malgré plusieurs demandes pour que l’affaire soit traitée de manière décisive, la ZIFA n’a pas accordé une attention suffisante à l’affaire compte tenu de sa gravité »

Communiqué de la Commission des sports et des loisirs

Cet acte du SRC, considéré par certains observateurs comme étant une ingérence dans la vie d’une association de football membre de la Fédération internationale de football association (FIFA), pourrait entraîner des répercussions telles que la suspension du pays des tournois internationaux, ainsi que le retrait du pays de la liste des bénéficiaires de l’aide financière de la FIFA. Le football zimbabwéen a déjà connu les foudres de la FIFA, notamment lorsque la sélection a été exclue des qualifications pour la Coupe du monde 2018 en raison de salaires impayés au sélectionneur.

« Nous sommes préparés à tout ce qui pourrait arriver. Si la Fifa décide d’interdire le football zimbabwéen, nous sommes prêts. Nous nous sommes préparés à cela. Si cela se produit, nous considérons qu’il s’agit d’une mesure à court terme ».

Gerald Mlotshwa, ministre des Sports et des loisirs

Selon lui, le football a besoin se réparer et de garantir l’épanouissement des athlètes de sexe féminin. « Alors que la nation a fait des progrès considérables pour permettre aux filles de participer activement aux sports, les cas de harcèlement sexuel doivent être traités de manière concluante pour permettre un environnement propice à la participation de tous. » peut-on lire dans le communiqué.

Communiqué officielle de la Commission des sports et des loisirs (SRC)

Rappelons que la décision du gouvernement du Zimbabwe de suspendre le conseil d’administration de la Fédération de football du pays pourrait conduire la FIFA à interdire les sélections de compétitions internationales. Et la participation du Zimbabwe à la CAN 2021 (9 janvier-6 février 2022 au Cameroun) pourrait être remise en cause. À la CAN, le Zimbabwe, qui s’est qualifié en terminant 2ème d’un groupe dominé par l’Algérie, est censé jouer en phase de groupes contre le Sénégal, la Guinée et le Malawi.

La suspension du conseil d’administration de la ZIFA intervient quelques mois avant son congrès électif. Des élections sont prévues en mars 2022 pour renouveler la classe dirigeante de la Zifa.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com