Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : 822 milliards GNF d’importations Sénégal-Guinée en 2022

En marge de son déplacement les 24 et 25 Mai 2024 à Conakry, le président du Sénégal Bassirou Diomaye FAYE a abordé les relations économiques avec son homologue Mamady Doumbouya, à travers l’identification des nouvelles pistes de coopération. Appréciant les avancées notées dans le processus de démarcation par les commissions nationales chargées de la gestion des frontières, le Sénégal et la Guinée veulent matérialiser une bonne fois pour toutes une frontière commune.

Après le cap vert, le président senegalais Bassirou Diomaye FAYE a effectué une visite en Guinée Conakry pour la deuxième étape de son agenda de visite d’amitié et de travail les 24 et 25 Mai 2024. L’un des axes majeurs des discussions avec son homologue guinéen le colonel Mamadi Doumbouya porte sur la volonté de fixer de manière consensuelle une frontière entre les deux pays.

“Et on ne peut que se féliciter que le Sénégal et la Guinée qui n’ont pas de problème de tension précis règlent le problème de la frontière parce que si au niveau des capitales le problème ne se pose pas beaucoup, des fois vous vivez de véritables drames au niveau local où le lopin de terre de celui-ci se trouve de l’autre côté de la frontière mais paraîtrait-il que cette partie de la frontière est dans ce pays. Il y a toujours plein d’imbroglio dans les frontières et il est bon qu’une bonne fois pour toutes, on sache quelle zone est dans quel pays et quelle zone est dans tel autre pays.”

Boubacar BA, Journaliste – Sénégal

La Guinée et le Sénégal sont des pays marqués par une longue histoire de voisinage, d’échanges culturels et économiques. En 2022, selon les chiffres de l’Annuaire des statistiques du Commerce extérieur de la Guinée, le Sénégal fait partie des principaux fournisseurs de la Guinée dans l’espace CEDEAO, les importations étant estimées à 822 milliards de francs guinéens.

“Le Sénégal et la Guinée ne tireront que des bénéfices parce que une fois qu’on sait clairement où sont situés les deux pays, on pourra encore plus améliorer les liens commerciaux, les échanges commerciaux déjà qu’ils se font au niveau local avec des populations qui sont très proches les unes des autres et aussi au niveau des deux pays. Ça peut aussi régler le problème de sécurité car nos frontières sont poreuses, la contrebande des fois prend des dimensions énormes, on le voit dans les pays du Sahel et donc délimiter les frontières permet aussi de pouvoir les sécuriser au maximum et éviter tout type de trafic qui généralement engendre toujours des conflits pour ne pas dire une déstabilisation des pays.”

Boubacar BA, Journaliste – Sénégal

Passant en revue les questions d’intérêts communs, les 2 chefs d’Etats veulent instaurer une commission mixte de coopération à travers la 6e session qui se tiendra à Conakry d’ici novembre 2024, la dernière datant de 2008. Le Sénégal et la Guinée ont par ailleurs mis l’accent sur le renforcement de la lutte contre l’émigration irrégulière et le trafic de migrants dans les deux pays.

Agenda

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.

Bouton retour en haut de la page
logo Africa24tv

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com