Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : des ministres adhèrent à la vision du Congo sur la protection des forêts

Les forêts couvrent près de d’un tiers de terres dans le monde, cela équivaut à 4,06 milliards d’hectares. Il faut aujourd’hui 40 millions d’hectares de plantations nécessaires pour répondre aux besoins d’afforestation et de reboisement de la planète. Réunis à Kintélé, jeudi 04 juillet 2024, les ministres des forêts présents à la première édition de la Conférence internationale sur l’afforestation et le reboisement ont salué la vision du Président de la République du Congo et ont mis l’accent sur la mobilisation de financements.

Le Premier ministre de la République du Congo, Anatole Collinet MAKOSSO a ouvert, jeudi 04 juillet 2024,  le segment ministériel de la première Conférence internationale sur l’Afforestation et le reboisement au Centre international de conférences de Kintélé. Les travaux de ce segment ont permis aux ministres d’échanger sur des solutions au phénomène de dérèglement climatique dans l’optique de la restauration des couverts forestiers. Ainsi que sur une position commune en faveur des financements et des investissements pour la mise en œuvre des recommandations de la conférence de Brazzaville.

Conscient du rôle clé que joue le bassin du Congo, le deuxième plus important massif de forêt tropicale après l’Amazonie, en matière de régulation du système climatique, à travers la séquestration de plus 49,36 milliards de tonnes de carbone, les autorités de la République du Congo ont fait de la protection de la forêt une priorité depuis plusieurs décennies. Présent à Brazzaville, les ministres en charge des forêts se sont dit enthousiastes à l’idée d’accompagner la République du Congo dans sa démarche, à travers un partage d’expérience. C’est le cas de la République démocratique du Congo qui a créé un Fonds forestier national pour financer le programme d’afforestation et de reboisement du pays.

Les ministres des forêts et de l’environnement présents à cette grand-messe se sont engagés à mettre en œuvre des stratégies nationales intégrées afin d’avoir des politiques communes plus efficaces. Selon les organisateurs, la Conférence internationale sur l’Afforestation et le reboisement, a lancé la décennie mondiale d’afforestation et de reboisement, une initiative du chef de l’État congolais, Denis Sassou Nguesso, prise lors de la COP 27 qui s’est tenue en 2023 en Égypte. Notons que pour répondre aux besoins d’afforestation et de reboisement de la planète, 40 millions d’hectares de plantations sont nécessaires, soit 300 millions de dollars.

Agenda

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.

Bouton retour en haut de la page
logo Africa24tv

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com