Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : la Zambie paye une prime de 250 000 USD pour l’assurance contre la sécheresse

Créée en 2012 en tant qu’agence spécialisée de l’Union africaine, l’African Risk Capacity permet aux pays africains de renforcer leurs systèmes de gestion de catastrophe et d’accéder à un financement rapide, afin de protéger la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance de leurs populations. La Zambie, qui préside l’agence panafricaine pour la période 2022/2023, a réitéré son engagement à soutenir les actions de l’institution, lors de la 12ème Conférence des Parties de l’African Risk Capacity tenue en Afrique du Sud début avril 2022.

La Zambie, désormais à la tête de l’African Risk Capacity (ARC), agence spécialisée de l’Union africaine, s’engage à améliorer ses relations avec l’institution panafricaine. Créée en 2012 et conformément à l’Agenda 2063, l’ARC a été mise sur pied pour aider les gouvernements africains à améliorer leurs capacités à mieux planifier, préparer et répondre aux effets climatiques et aux catastrophes naturelles. L’ambition de la Zambie pour l’African Risk Capacity a été révélée en marge de la 12ème Conférence des Parties de l’institution tenue en mode virtuel début avril 2022.

“Aujourd’hui, je suis fier de savoir que le conseil d’administration du groupe African Risk Capacity est désormais pleinement opérationnel et s’est déjà réuni deux fois pour discuter de questions pertinentes concernant l’organisation et a également pris des décisions importantes pour que l’institution puisse aller de l’avant. Pour cette raison, j’exprime ma sincère gratitude pour le travail accompli, jusqu’à présent, par le conseil d’administration du groupe African Risk Capacity. Néanmoins, il est grand temps pour nous de réfléchir à des solutions financières durables à long terme pour notre institution.”

Situmbeko Musokotwane, Ministre des Finances et de la Planification – Zambie

La Zambie fait partie des 35 États membres que composent l’ARC. En 2020, douze pays africains au total ont bénéficié de la protection d’assurance ARC. Il s’agit du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, de Madagascar, du Malawi, du Mali, de la Mauritanie, du Mozambique, du Niger, de la Zambie, du Zimbabwe et du Togo. 

“Je tiens à profiter de cette occasion pour remercier nos partenaires qui ont cru dès le premier jour au concept de l’ARC et qui nous ont soutenus et conseillés depuis le lancement de l’ARC en 2012. Si nous en sommes là aujourd’hui, c’est en grande partie grâce à eux. Ils fournissent le soutien à la fois en termes de financement et de conseil. Nous renouvelons notre engagement en tant qu’organisation, en accélérant le développement de nos politiques, afin que ce que nous mettons sur le marché pour nos États membres continue d’être pertinent, car nous sommes conscients qu’une catastrophe ne signifie pas la même chose pour tous nos États membres.”

Ibrahima Cheikh Diong, Director General of the African Risk Capacity group

En Zambie, près de 2 millions de personnes ont été assurées par l’ARC en 2020. La première participation de ce pays à la mutualisation des risques d’assurance sécheresse remonte à 2020 et comprenait une contribution gouvernementale de 0,2 million de dollars. Lors de la 12ème Conférence des Parties de l’African Risk Capacity que la Zambie a présidé pour la première fois début avril 2022, le pays a réaffirmé son engagement à accompagner les actions de l’agence panafricaine.

“Il est important pour nous de prendre notre organisation continentale très au sérieux car ses avantages sont réels. J’encourage donc l’ARC à accélérer la diversification de ses produits pour faire face aux problèmes liés aux mauvaises conditions météorologiques et aux catastrophes naturelles auxquelles nous sommes confrontés. J’appelle également les autres États membres à ratifier le traité ARC pour permettre à l’organisation de se développer et de mieux soutenir les pays africains. Je tiens à vous assurer que le gouvernement de la République de Zambie fera tout ce qui est possible pour s’acquitter de ses responsabilités comme il se doit.”

Situmbeko Musokotwane, Ministre des Finances et de la Planification – Zambie

La Zambie est désormais dotée de nouvelles charges au sein de l’ARC, alors qu’elle va présider l’institution pour la période 2022/2023. La Zambie a payé une prime de 250 000 dollars pour la police d’assurance contre la sécheresse et le pays est sur le point de recevoir un paiement de plus de 3 millions de dollars, ce qui aidera à garantir sa résilience climatique. Notons que l’African Risk Capacity a jusqu’ici permis de protéger plus de 85 milliards de personnes sur le continent africain.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com