Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : les femmes des pays en transition plaident pour une gouvernance inclusive

La participation des femmes au processus de paix et de stabilité des pays africains en transition est l’objet d’une table ronde de haut qui se tient depuis ce lundi 19 février 2024 à N’Djamena. Les délégations du Mali, du Burkina, du Niger, du Gabon, du Tchad et de la Guinée participent activement aux assises autour du thème « Femmes et transitions politiques en Afrique » dans le but de renforcer la gouvernance des pays en transition. Une initiative saluée par les pays concernés qui ont pris l’engagement de renforcer l’égalité entre les hommes et les femmes dans la gouvernance politique et économique.  

Au Tchad, une table ronde de haut niveau des pays africains en transition se déroule du 19 au 21 février 2024 à N’Djamena sous le thème : Femmes et transitions politiques en Afrique. Cet évènement qui se tient dans un contexte où les pays du sahel sont confrontés aux défis sécuritaires et politiques majeurs,  se veut un cadre de réflexion et d’échanges sur la participation des femmes aux processus de paix et de la stabilité. L’objectif selon les experts est de contribuer au renforcement d’une gouvernance politique et économique basée sur l’inclusion et l’égalité de genre.

“Les conflits armés, les attaques terroristes et l’instabilité politique ont aggravé les fragilités, mettant en lumière des défis immenses auxquels vous êtes confrontés et aussi votre rôle essentiel dans la résolution des crises et de la construction de la paix. Vos travaux contribueront au renforcement d’une gouvernance politique novatrice en Afrique fondée sur l’égalité et l’équité. Mais aussi rendre visible le rôle crucial que vous jouez dans les transitions en Afrique.”   

MAHAMAT IDRISS DEBY, Président de la RépubliqueTchad

La région du Sahel fait face aux crises sécuritaires marquées par les violences liées aux attaques terroristes et aux conflits armés qui ont détérioré les conditions socioéconomiques des femmes qui sont des principaux acteurs de développement. Pour les ministres en charge des femmes du Mali, du Burkina, du Niger, du Gabon, du Tchad et de la Guinée, la participation des femmes dans la vie politique et sociale des pays en transition est essentielle pour le développement inclusif des pays concernés.

“La femme africaine du 21e siècle est une femme engagée et mobilisée pour son autonomie, son rôle et surtout sur le devenir de nos pays car c’est d’elle que naitra la viabilité de nos sociétés. D’ailleurs, cela s’est toujours confirmé dans toutes les transitions dans les pays africains où les femmes ont joué un rôle clé.” 

NANDY SOME-DIALLO, Ministre du Genre et de la FamilleBurkina Faso

Les différentes assises de la table des pays africains en transition aborderont durant trois jours à N’Djamena les différents aspects des transitions politiques notamment les défis sécuritaires, les initiatives de paix menées par les femmes et leur participation politique ainsi que le renforcement de leurs droits socio économiques.

Agenda

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.

Bouton retour en haut de la page
logo Africa24tv

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com