Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Afrique : les IDE estimés à 1 milliard USD au deuxième trimestre 2022

Malgré la forte croissance des flux d’investissement directs étrangers (IDE) dans le monde après la chute en 2020 induite par la crise sanitaire, les chiffres ont plutôt connu une baisse drastique sur le continent africain. Ces IDE se sont contractés de 90% à 1 milliard de dollars au second trimestre 2022. C’est ce qui ressort d’un nouveau rapport de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et développement CNUCED. 

Les IDE sur le continent ont atteint 1 milliard de dollars au deuxième trimestre 2022,  contre 10 milliards de dollars au 1er trimestre, indique un nouveau rapport de la CNUCED, la Conférence des Nations Unies sur le commerce et développement. Ceci correspond à une chute de 90%. Aussi faut-il le préciser, les IDE sont en chute libre dans le monde entier et particulièrement sur le continent africain depuis plus d’une décennie en raison du contexte mondiale morose. 

Le monde entier a été tellement distrait par la guerre en Ukraine, au point où les investisseurs et les interconnexions entre les investisseurs en ont été influencés. Ce qui a ralenti les investissements directs étrangers en Afrique.Mais à cela on pourrait rajouter la crise post covid. Cette Afrique a été victime de la filosité des marchés, de la résistance des monnaies et n’oublions pas un fait très important, c’est la dernière décision de l’OPEP de ne pas suivre les directives visant à baisser le coût du pétrole sur le marché international.

Honoré Justin MONDOMOBE, Consultant en commerce international Cameroun

Les investissements directs étrangers sont une aubaine pour le continent. Toutefois, certains experts estiment que le continent doit commencer par ne plus trop se fier à ces capitaux mais chercher à mobiliser plus des moyens internes à l’investissement.

Les IDE sont très importants pour le développement de l’Afrique parce que les financements internes sont assez limitées et ce sont les placements des multinationales qui viennent augmenter la production non seulement agricole mais industriel, et c’est ça qui contribue à améliorer non seulement la balance mais aussi l’activité économique en terme de productivité et de qualité de productivité.

Honoré Justin MONDOMOBE, Consultant en commerce international Cameroun

Le rapport 2022 de la CNUCED sur l’investissement dans le monde publié en juin 2022 révèle que les flux d’investissement vers l’Afrique n’ont représenté que 5,2 % des IDE mondiaux en 2021. Ainsi, environ 45 % du total des investissements directs étrangers sur le continent en 2021 n’est lié qu’à une seule transaction financière intra-entreprises en Afrique du Sud.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com