Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommet de l’UA : les gouvernements condamnent les changements anticonstitutionnels en Afrique

Fin des travaux du sommet extraordinaire de l’Union Africaine samedi 28 mai 2022 à Malabo en Guinée équatoriale. Ce sommet s’est terminé avec une réflexion sur le terrorisme et les changements anti-constitutionnels de gouvernements en Afrique. Point fort de cette cérémonie de clôture, les chefs d’États et de gouvernements ont réaffirmé leur engagement à œuvrer sans cesse pour ramener la paix et la stabilité sur le continent.

Le sommet extraordinaire de l’Union Africaine a pris fin samedi 28 mai 2022 ici à Malabo en Guinée équatoriale avec une séance intense sur le terrorisme et les changements inconstitutionnels de gouvernements en Afrique. Plusieurs chefs d’État et gouvernements africains ont répondu présent à cette cérémonie de clôture. 

J’exprime le souhait que cette session extraordinaire de la conférence va adopter des décisions idoines censés renforcer notre bonne gouvernance et les mécanismes de sécurité en Afrique. Afin que la voix vers un avenir radieux puisse être clair pour le bien de nos populations et que cela pusse être en ligne avec l’agenda 2063.

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, Président de la République de Guinée équatoriale

Alors que l’Afrique est aux prises avec les crises humanitaires, sécuritaires et politiques, les chefs d’États et gouvernements africains ont exprimé leurs inquiétudes quant à la dégradation de la situation humanitaire, et se disent engagés à œuvrer pour ramener la paix et la stabilité sur le continent.

Nous condamnons fermement les changements anti constitutionnels en Afrique, dénommés coups d’État. Coups d’État qui surviennent à une fréquence inacceptable, parce que face à cela il y a une une certaine inactivité, indifférence, inaction de certaines structures continentales, régionales. Nous sommes confrontés à une succession d’actes, d’évènements qui constituent de véritables revers dans les domaines politique, économique et social et en ce qui concerne les acquis que nous avons réalisés en terme de sécurité, stabilité au cours des deux dernières décennies.

João Manuel Gonçalves LourençoPrésident de la République de l’Angola

Les chefs d’États et gouvernements africains ont réaffirmé leurs positions et condamnent fermement les attaques terroristes et la prise de pouvoir par la force, qui émoussent les efforts de paix et de démocratie sur le continent.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com