Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

L’Algérie suspend sa coopération avec l’Espagne

Après des semaines marquées par de vives tensions diplomatiques entre l’Algérie et l’Espagne, Algérie a décidé le vendredi 8 juin 2022, de suspendre immédiatement le traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération, conclu avec l’Espagne. Pour l’Algérie, l’Espagne n’a pas respecté le principe de coopération qui les unissait d’autant plus que le pays a publiquement soutenu le projet d’autonomie marocain pour le Sahara occidental.

L’Algérie a annoncé le 8 juin 2022, la suspension immédiate de son traité d’amitié avec le Royaume d’espagne. Ce traité conclu le 8 octobre 2002 comprenait l’établissement de relations de bon voisinage et de coopération sur plusieurs axes stratégiques entre les deux pays.

« Le contentieux diplomatique sur le Sahara occidental se fait sur la base d’une rivalité entre le Maroc et l’Algérie. On se rappel déjà des mesures de rétention diplomatique qui avait été prise par le royaume chérifien vis à vis des autorités espagnoles interdisant les navirs espagnoles de pouvoir chavirer sur Les eaux continental marocaine après que le Maroc ait accordé un visa touristique dans le cadre d’un séjour médical au chef historique du mouvement indépendantiste du Sahara occidental »

ABOUDRAMANE COULIBALY, Analyste Politique Mali

Pour la présidence algérienne, cette décision intervient suite à la position affichée par les autorités espagnoles concernant le dossier sahraoui, position en faveur du projet d’autonomie marocain pour le  Sahara occidental. Pour l’ Algérie cette prise de position en leur défaveur, est “ en violation de leurs obligations juridique, morale et politique, en violation également avec la légalité internationale ». Par ailleurs, la position de l’Espagne va contribuer directement à la dégradation de la situation au Sahara occidental toujours selon l’exécutif algérien.

« La principal crainte aujourd’hui est qu’au delà de la guerre entre la Russie et l’Ukraine nous craignons d’avoir une guerre au sein de la méditerranée et du Maghreb car l’algérie risque de jouer notamment la guerre sur les prix du gaz pour pouvoir contrainte effectivement l’Espagne et l’union européenne à revoir la position diplomatique par rapport à la question du Saharaoui »

ABOUDRAMANE COULIBALY, Analyste Politique Mali

Soulignons que c’est depuis le revirement de  l’Espagne le 18 mars 2022 sur le dossier du Sahara occidental que les relations entre l’Algérie et l’Espagne sont tendues. Des tensions dont les conséquences sont également perceptibles sur la gestion du dossier de transfert du gaz naturel algérien vers l’Espagne. L’Algérie menace en effet de revoir ses prix à la hausse.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com