Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Bénin : le recyclage au service de l’art avec le Plasticien Oremi

Né en 1980 à Libreville, Cossi Constant Inianga Oré s’est consacré à l’art plastique en 1991. Il s’est révélé au public grâce à la création de masques artistiques réalisés à base de calebasses en 2011. Artiste multitâche, Oremi réalise ses travaux sur plusieurs supports d’arts. Il a travaillé entre autres sur l’univers des Pygmées et a rendu hommage au peuple Bantou d’Afrique centrale. À la découverte d’Oremi, dans son atelier à Fidjrossè, à Cotonou.

Nous sommes ici dans l’atelier de l’artiste plasticien Oremi, situé à Fidjrossè à Cotonou. Né d’un père béninois et d’une mère gabonaise Cossi Constant Oré alias Oremi s’est engagé dans le secteur des arts plastiques depuis 1991. Il a commencé sa carrière artistique par la récupération des calebasses tout au long de la côte de Fidjrossè. Cette aventure artistique s’est couronnée par la création de masques artistiques en calebasses en 2011. Ayant opté pour le recyclage d’objets, il a réalisé des tableaux d’arts à l’aide de canettes de boissons. Des œuvres d’arts qui symbolisent entre autres pour l’artiste un hommage à l’ethnie Punu que l’on retrouve au Gabon, au Congo, en RDC et en Angola. Elle se distingue par les neufs scarifications en forme de losange sur le visage.  

“Actuellement je suis sur les toiles. Je peins actuellement, je suis en train de développer une autre technique, c’est celle que vous voyez-là, sur un autre médium. Je l’appelé les bonbons de Oremi”  

OREMI, Artiste plasticien Bénin

Oremi développe une nouvelle technique artistique pour réaliser ses toiles, dénommée “les bonbons de Oremi” . A travers ces tableaux, l’artiste plasticien estime vouloir rendre hommage aux victimes du Covid-19 décédés dans le monde. Petit fils de Pygmée, Oremi a aussi réalisé une série de tableaux valorisant l’univers des Pygmées dans les forêts africaines. Un peuple qui détient des connaissances sacrées liées à l’exploitation des plantes et des écorces. 

“Mes ambitions sont énormes, je veux d’abord travailler, faire asseoir ma signature sur le plan national et international, pour qu’on puisse me reconnaître en tant qu’artiste plasticien qui a une signature particulière”.   

OREMI, Artiste plasticienBénin

A noter qu’en 2012, Oremi a exposé des masques artistiques dans le cadre de Paris Fan Art en France. Il a participé à une exposition collective au Centre Valois et à plusieurs résidences artistiques.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com