Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Botswana : baisse de 36% des superficies ensemencées à cause de la sécheresse

Face à la sécheresse, le président botswanais, Mokgweetsi Masisi, a déclaré, le 20 juin 2024, la saison 2023-2024 “année de sécheresse agricole extrême”. En raison des précipitations irrégulières, la superficie ensemencée du pays pour la campagne 2023-2024 a diminué de 36% et la production totale ne devrait répondre qu’à 6% des besoins du pays, selon le gouvernement. Pour aider les populations à faire face à cette situation, le gouvernement a mis en œuvre des mesures telles que des subventions aux agriculteurs. 

La saison des pluies d’octobre 2023 à mars 2024 a été marquée par des précipitations inférieures à la moyenne au Botswana. En février 2024, le pays d’Afrique australe a connu les conditions les plus sèches depuis 1980, entraînant des niveaux d’eau bas dans les principaux fleuves tels que Thamalakane et Chobe. Pour conséquence, la superficie ensemencée du pays pour la campagne 2023-2024 a diminué de 36% par rapport à la campagne précédente. Dans ce contexte, le président Mokgweetsi Masisi a déclaré la saison 2023-2024 “année de sécheresse agricole extrême”, le 20 juin 2024.

“Il faudra que le gouvernement botswanais s’engage durablement à aider les ruraux, les paysans, qui sont l’écrasante majorité de la population, avec la mécanisation et une agriculture intensive. Il ne faudra pas seulement se baser sur les puits pour l’agriculture dans un pays comme le Botswana.”

Hamidine-Moctar KANE, Docteur en ÉconomieMauritanie

Dans le pays d’Afrique australe, le retard des pluies et les périodes de sécheresse prolongées ont gravement affecté les cultures. Selon le gouvernement, la production totale ne devrait répondre qu’à 6% des besoins du pays. En outre, les autorités estiment que 16 000 têtes de bétail sont mortes à cause de la sécheresse. Le gouvernement a mis en œuvre des mesures telles que des subventions aux agriculteurs et la mise à disposition de forages pour les communautés confrontées à des pénuries d’eau, alors que 70% de la population rurale dépend de l’agriculture pour leurs moyens de subsistance.

“Il faudra faire avancer les mentalités et puis donner suffisamment de moyens financiers aux agriculteurs pour que l’agriculture soit développée. L’eau existe au Botswana avec le fleuve Okavango donc c’est au gouvernement botswanais de faire le nécessaire avec des financements importants pour que l’agriculture se développe et prospère.”

Hamidine-Moctar KANE, Docteur en ÉconomieMauritanie

Un rapport de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) indique que 37 000 personnes sont confrontées à l’insécurité alimentaire en 2024 au Botswana. Une situation principalement attribuée à des déficits pluviométriques provoqués par El Niño. Par ailleurs, plus de 1 000 incendies ont été signalés dans le pays, affectant environ 855 861 hectares de terres, selon le gouvernement.

Agenda

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.

Bouton retour en haut de la page
logo Africa24tv

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com