Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Burkina Faso : le gouvernement promet de jouer sa partition pour l’extradition de François Compaoré

Le gouvernement burkinabè a promis lundi 2 mai, de jouer sa partition dans l’extradition de François Compaoré, mis en cause dans l’assassinat en 1998, du journaliste Norbert Zongo. « Le gouvernement rassure de toute sa disponibilité à jouer sa partition afin de faciliter l’aboutissement de ce dossier emblématique tout en restant attaché au principe de vérité », indique un communiqué officiel. Le texte fait allusion aux demandes de garanties aux nouvelles autorités burkinabè par la Cour européenne des droits de l’homme qui a suspendu en août 2021, l’extradition de François Compaoré de la France vers le Burkina Faso. En rappel, le frère cadet de l’ex président burkinabè Blaise Compaoré, est mis en cause dans l’assassinat en décembre 1998 du journaliste d’investigation Norbert Zongo et de ses trois compagnons d’infortune. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com