Africa24 TV

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Cameroun : 600 millions de FCFA d’investissement des clubs de l’Elite one

APEJES de Mfou et Unisport de Bafang, tous deux des clubs de première division de football camerounais, vont bénéficier d’appuis financiers et matériels. Les officiels de ces clubs ont signé des accords et partenariats avec des investisseurs qataris qui vont permettre au football local camerounais de se développer davantage. Une politique initiée par le président de la FECAFOOT, Samuel Eto’o.

3.500.000 Riyal Qatari c’est le montant de l’enveloppe dont va bénéficier Apejes de Mfou, club de première division de football  du Cameroun, soit un peu plus de 612 millions de francs CFA. C’est le résultat d’une signature de convention entre le club camerounais et le club Qatari Al Ahli de Doha. Signature faite à Doha le 6 décembre 2022 en marge du mondial 2022. Outre ce financement, le club camerounais bénéficiera d’un appui matériel annuel en équipement et matériel d’entraînements  sportifs, mais aussi de stages de perfectionnement pour les membres de l’encadrement technique à Doha une fois par saison ou encore le transfert de joueur au Qatar.

Je crois que cette opération de séduction des investisseurs menée par le président des clubs au Qatar est véritablement louable et cette initiative va permettre aux clubs de d’avoir des perspectives et une vision du football business. C’est une initiative qui aura un impact sur le long terme notamment la structuration du championnat camerounais mais surtout la formation des jeunes dans un cadre beaucoup plus idéal. 

Lawrence Nkede, Analyste sportif

Tout comme Apejes de Mfou, Unisport de Bafang a également réussi une opération un partenariat  avec la société qatari Porto Holding Group pour le financement de la construction d’un centre d’entraînement. Des projets initié par la Présidence de la Fecafoot qui contribuent au renforcement de la professionnalisation du football d’élite au  Cameroun. 

Les terrains d’entraînement, les centres de formation au Cameroun pour la plupart ne sont pas structurés. Les gamins jouent sur des terrains en terre battue et doivent faire ce qu’ils peuvent. Par conséquent, ils développent de mauvais réflexes qui impactent leur jeu lorsqu’ils évoluent sur des terrains gazonnés. De tels partenariats vont permettre à nos joueurs d’être mieux formés techniquement et mieux suivis 

Lawrence Nkede, Analyste sportif

Le développement du football au Cameroun se renforce avec une professionnalisation de clubs de l’élite. telle est la démarche qui avait conduit le Président de la Fecafoot, Samuel Eto’o à inclure des présidents de club de l’élite lors du séjour de la délégation officielle du Cameroun au Qatar durant le mondial 2022

Agenda

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com