Cameroun : les entreprises appelées a investir pour moderniser le football

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le football jeune, le football féminin, l’arbitrage ou encore la rentabilisation des infrastructures sportives sont, pour le footballeur Samuel Eto’o Fils, candidat à la présidence de la Fédération camerounaise de football, autant de domaines dans lesquels les entreprises peuvent investir pour moderniser ce sport au Cameroun.

Il faut améliorer l’attractivité du football camerounais. Le candidat à l’élection à la présidence de la Fédération camerounaise de football Samuel Eto’o Fils en fait son cheval de bataille. Il invite les entreprises locales et multinationales à accompagner le football camerounais. Il leur demande d’ associer leur image à ce sport en pleine révolution et riche de nouvelles infrastructures aux standards internationaux.

Les domaines dans lesquels investir sont légion dans le football camerounais. Mais pour Samuel Eto’o Fils, il faut miser sur le football jeune et féminin, gages selon lui, de l’avenir de ce sport au Cameroun.

Samuel Eto’o Fils pense également qu’il faut étendre les contrats de sponsoring aux arbitres de football camerounais. Pour lui, il s’agit là d’une mesure qui va participer à autonomiser les arbitres, limiter la fraude et donner de la crédibilité aux championnats locaux.

Le chiffre d’affaires de la FECAFOOT est évalué à près de 2 milliards de Fcfa. Il se compose de la participation des sponsors et des coûts opérationnels de la FIFA. Dans son programme réparti en plusieurs axes, moderniser et améliorer l’attractivité du football au Cameroun, c’est le 4ème chantier dans lequel Samuel Eto’o Fils compte se lancer s’il est porté à la tête de la FECAFOOT par l’élection du 11 décembre 2021.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com