Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Ethiopie : Tedros Adhanom, le chef de l’OMS accusé de soutenir les rebelles du tigré

L’Éthiopie affirme que le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a des liens avec les forces rebelles du Tigré. Le pays exige une enquête pour « forfaiture » après les déclarations du chef de l’OMS sur la situation humanitaire au Tigré. Tedros Adhanom dans sa déclaration, dénonce fermement le blocus de l’aide humanitaire dans cette région au Nord de l’Éthiopie en guerre depuis plus d’un an.

L’Éthiopie accuse le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus de soutenir les rebelles du Front de libération du peuple du Tigré. Les autorités demandent l’ouverture d’une enquête pour « forfaiture » à l’encontre du chef de l’OMS, pour ses propos sur la situation humanitaire au Tigré. L’ancien ministre éthiopien de la Santé et ministre des Affaires étrangères a condamné le blocus de l’aide humanitaire dans cette région.

D’après un communiqué du gouvernement éthiopien, Tedros Adhanom a diffusé sur les réseaux sociaux, des informations erronées, nuisibles et compromettant la réputation, l’indépendance et la crédibilité de l’OMS. Pour les autorités éthiopiennes, le chef de l’OMS s’est immiscé dans les affaires intérieures de l’Éthiopie, y compris dans ses relations avec l’Erythrée.

Rappelons que l’OMS n’a pas été autorisée par le gouvernement éthiopien à acheminer du matériel médical et de la nourriture vers le Tigré depuis la mi-juillet 2021. Pourtant, plus de 90% de la population de cette région a besoin d’une aide humanitaire d’urgence en raison des conflits, d’après les données des Nations Unies.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com