Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Le Mali suspend la rotation des contingents de la Minusma sur son territoire

Dans le contexte de l’interpellation de soldats ivoiriens au Mali, le gouvernement a décidé de suspendre, depuis le 14 juillet 2022, toutes les rotations de contingent militaire et policier de la Minusma, y compris celles déjà programmées ou annoncées. La mesure sera levée lorsque les conditions propices seront réunies, a expliqué le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali.  Une réunion de coordination est envisagée entre les structures maliennes concernées et la Minusma.

Évoquant le contexte de sécurité nationale, le ministère des Affaires étrangères de la République du Mali a informé, le 14 juillet, de la décision de suspendre les rotations de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) y compris celles déjà programmées ou annoncées. La décision concerne les contingents militaires et policiers de la Minusma. 

“La décision du gouvernement malien est une décision qui pour moi c’est parti de stratégie deux de populisme qui caractérise régime une sorte de fuite en avant pour détourner l’attention des populations malienne des véritables problèmes qu’ils rencontrent dans la vie de tous les jours et pour lesquelles ils sont dans l’incapacité totale d’apporter des solutions et donc il joue sur la seule chose sur lesquelles les Maliens sont encore sensible c’est le côté patriotique une sorte de fierté qui est mise à mal depuis que les forces djihadistes ont attaqué le pays et que les forces malienne sont dans l’incurie total pour pouvoir reprendre le contrôle du pays.”

Boubacar BA, Journaliste

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, qui a fait l’annonce, informe la MINUSMA que la partie malienne prévoit l’organisation d’une réunion de coordination entre les structures maliennes concernées et la Minusma. Le ministre précise que cette rencontre vise essentiellement à dégager un plan optimal permettant de faciliter la coordination et la réglementation de la rotation des contingents opérant au sein de la Minusma. 

La décision du gouvernement malien est une décision qui pour moi, fait parti de stratégie de populisme qui caractérise ce régime une sorte de fuite en avant pour détourner l’attention des populations malienne des véritables problèmes qu’ils rencontrent dans la vie de tous les jours et pour lesquelles ils sont dans l’incapacité totale d’apporter des solutions et donc il joue sur la seule chose sur lesquelles les Maliens sont encore sensibles c’est le côté patriotique une sorte de fierté qui est mise à mal depuis que les forces djihadistes ont attaqué le pays et que les forces malienne sont dans l’incurie total pour pouvoir reprendre le contrôle du pays.”

Boubacar BA, Journaliste

La décision du gouvernement malien intervient quelques jours après l’arrestation de 49 militaires ivoiriens, interpellés à l’aéroport de Bamako et qualifiés par les autorités de la transition de mercenaires. Le gouvernement de Côte d’Ivoire a assuré de son côté que ces militaires étaient régulièrement inscrits dans l’effectif de l’Armée et qu’ils se trouvaient au Mali dans le cadre des opérations des éléments nationaux de soutien (NSE) aux missions de maintien de la paix. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com