Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Les transferts de fonds de la diaspora africaine au cœur du Forum de Rabat

Le Forum d’affaires pour la réduction des coûts de transferts de fonds de la diaspora africaine s’est tenu ce jeudi 12 janvier 2023 à Rabat au Maroc. Ce forum intervient dans un contexte dynamique du processus de développement de l’Afrique avec comme point d’ordre la question de la contribution de la diaspora africaine au développement durable de l’Afrique. Cette initiative sert d’occasion pour réunir les conditions nécessaires permettant une meilleure contribution de la diaspora africaine dans le développement du continent. 

La question des frais de transfert de fonds a été le point culminant du forum sur la réduction des coûts des transferts de fonds tenu à Rabat, au Maroc. Le coût de transfert de fonds de la diaspora africaine est estimé à 8 % selon les chiffres, un taux qui reste élevé et crée un fossé pour les économies africaines. L’ objectif de ce forum est d’optimiser la contribution de la diaspora africaine au développement du continent. 

La grande problématique c’est le coûts de ces transferts et les transferts de la diaspora africaine sont les plus chers au monde, 8% pour l’Afrique, 6% pour les autres régions pour chaque 200 dollars transféré par un africain, l’africain doit 16% pour les coûts de transferts alors que l’ asiatique peut payer moins de 10 c’est très chères et c’est en décalage avec l’ ambition des Nations Unies malheureusement c’est un manque à gagner pour les économie africaine c’est dangereux parce que ça favorise les circuits informels.

NASSER BOURITA, Ministre des Affaires étrangères  Maroc

Par conséquent, les taux de transfert élevés et pratiqués par les organismes de transfert peuvent selon certaines études atteindre 15%, soit 1,6 milliards d’euros de manque à gagner pour l’Afrique. 

Ces transferts comme vous le savez sont astreint à des taux exorbitants et les retenus pratiqués par les organismes de transfert peuvent selon certaines études atteindre 15%  représentant ainsi 1,6 milliards d’euros de manque à gagner pour le continent africain, cette situation est déplorable et va à l’encontre des objectifs de développement durable et à l’agenda 2063 de l’Union Africaine, pour y remédier il nous paraît indispensable de mener au cours du forum des réflexions approfondies pour trouver des approches de solutions innovantes .

ROBERT DUSSEY, Ministre des Affaires étrangères  Togo

Le forum de Rabat sur les transferts de fonds faisant partie des projets prioritaires du plan d’action de la décennie des racines africaines et de la diaspora africaine, s’inscrit dans un contexte dynamique du processus de développement économique et social du continent.

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com