Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Nigéria : l’inflation atteint 19,64 % en juillet 2022, son taux le plus élevé depuis 2005

Selon les récentes données du Bureau national des statistiques, au Nigeria, l’inflation a atteint son taux le plus élevé depuis 2005. L’inflation a augmenté pour le sixième mois consécutif pour atteindre 19,64 %. Dans ce sillage, la valeur de la monnaie nationale, le Naira, a également chuté face au dollar. L’indice des prix à la consommation (IPC) du Nigeria, serait la principale jauge de l’inflation.

L’inflation annuelle du Nigeria s’est accélérée en juillet 2022, soit son niveau le plus élevé depuis 2005 selon les récentes données publiées par le Bureau national des statistiques. Un taux à deux chiffres comme ceux affichés depuis 2016, avec un affaiblissement du naira par rapport au dollar. D’après le Bureau national des statistiques (NBS), l’inflation a augmenté pour le sixième mois consécutif, atteignant 19,64 % contre 18,60 % en glissement annuel en juin. L’indice des prix à la consommation (IPC) du Nigeria, serait la principale jauge de l’inflation.

L’inflation que je subis le monde entier actuellement, frappe tous les pays à des degrés différents et ceci va de soi que le Nigeria soit impacté par la situation inflationniste dans la mesure où le Nigeria importe beaucoup de produits, qui sont pas de produits de son effort agricole et industrielle et avec l’appréciation du dollar qu’on connaît aujourd’hui il va de soi que l’effet de cette tension inflationniste se fasse ressentir encore plus.

KWAMI OSSADJIFO WONYRA, Économiste, Expert en politique commerciale Togo

Les prix des produits alimentaires ont augmenté de 22,02 % en glissement annuel en juillet, notamment ceux du pain et des céréales, des pommes de terre, de l’igname, de la viande, du poisson, de l’huile et d’autres articles. Les responsables politiques affirment que les pressions inflationnistes persistantes sont structurelles et largement liées aux importations. 

Les pays africains devraient saisir l’opportunité pour aller vers une transformation structurelle de leurs économies en réorientant les investissements pour être moins dépendant que ce soit pour les produits qu’on importe il va falloir réorienter nos stratégies agricoles, nos stratégies de production pour pouvoir être moins dépendant et être moins à la merci de l’environnement économique internationale.

KWAMI OSSADJIFO WONYRA, Économiste, Expert en politique commerciale Togo

Le gouverneur Godwin Emefiele a déclaré en juillet dernier que, si l’inflation continue à s’accélérer à un rythme agressif, elle va resserrer davantage la politique monétaire. Pour tenter de relancer l’économie, la Banque Centrale du Nigeria a maintenu le taux d’intérêt à 11, 5 %, alors que d’ordinaire, elle se situe entre 6 et 9 %. 

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com