Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

RD Congo : l’emploi et la sécurité au cœur du plan quinquennal du nouveau gouvernement

Le nouveau gouvernement congolais a officiellement pris fonction le 12 juin 2024. Le gouvernement de la Première ministre Judith Suminwa a été investi par l’Assemblée nationale dans la nuit du 11 au 12 juin 2024, au Palais du peuple, à Kinshasa. Le nouvel exécutif est composé de 55 membres. Présentant le plan d’action de son gouvernement pour les cinq prochaines années, Judith Suminwa a placé l’emploi et la sécurité au cœur de ses priorités.

Le nouveau gouvernement de la République démocratique du Congo a été investi par l’Assemblée nationale dans la nuit du 11 au 12 juin 2024, au Palais du peuple, à Kinshasa. Premier du second mandat du président Félix Tshisekedi, le nouvel exécutif congolais, dévoilé le 29 mai 2024, est composé de 55 membres, dont la Première ministre Judith Suminwa Tuluka, un issu de l’opposition et deux de la société civile. Les femmes représentent 31% du cabinet. Devant le Parlement, la Première ministre Judith Suminwa a présenté le programme d’action de son gouvernement. Le plan, qui couvrira la période 2024-2028, est évalué à près de 93 milliards USD, soit 18 milliards USD par an.

La stratégie de la diversification de l’économie et la création de la chaîne de valeur est mise en avant pour créer plus d’emplois. Un projet de création d’une base exhaustive de données des compétences est en préparation, cela permettra d’avoir le profil des compétences géolocalisé pour dégager les gaps au regard de la demande sur le marché en vue de proposer des politiques adéquates et adaptées. Le travail en cours pour la police nationale congolaise permettra de renforcer les capacités de réaction de la police. Le programme du gouvernement préconise l’accroissement des crédits budgétaires alloués à l’effort de la guerre et de la sécurité.

Judith Suminwa, Première ministre

Le nouveau gouvernement congolais devrait concrétiser les six engagements du second mandat de Félix Tshisekedi, au pouvoir depuis janvier 2019 et réélu en décembre 2023 avec plus de 73% des voix. Il s’agit du rétablissement de la sécurité, de la création d’emplois, de la diversification économique, de la protection du pouvoir d’achat des ménages, d’assurer un meilleur accès aux services de base et du renforcement de l’efficacité des services publics.

La plus grande tâche qui nous attend est celle de bâtir une nouvelle économie plus diversifiée et plus créatrice d’emplois. Qu’il s’agisse des infrastructures routières, portuaires, ferroviaires ou aéroportuaires, des écoles ou des hôpitaux, j’ai avancé quelques cas qui font partie d’un ensemble d’actions qui couvront toute la République et donc toutes les provinces et tous les territoires du pays.

Judith Suminwa, Première ministre

Le plan d’action quinquennal du nouvel exécutif a été approuvé par l’Assemblée nationale à la majorité absolue. L’opposition, elle, critique la taille du gouvernement et le budget consacré à la mise en œuvre du programme. Christian Mwando, porte-parole de l’opposition à l’Assemblée nationale, a fustigé le fait que le gouvernement a placé l’emploi comme premier pilier de son action, alors que l’insécurité persiste à l’est du pays.

Agenda

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.

Bouton retour en haut de la page
logo Africa24tv

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com