Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sierra Leone : adoption d’un projet de loi interdisant le mariage des enfants

La Sierra Leone lutte contre les mariages d’enfants en modernisant sa législation. Un projet de loi criminalisant le mariage des enfants a été adopté le 20 juin 2024. Les peines peuvent aller jusqu’à 15 ans de prison ou une amende de plus de 2 000 dollars. Dans le pays, un tiers des filles se marient avant l’âge de 18 ans. La loi vise à offrir plus d’opportunités à 4 millions d’enfants en favorisant l’éducation et l’égalité des chances, et en réduisant les grossesses adolescentes. La parité des genres est également encouragée en interdisant parallèlement le mariage des jeunes garçons qui représente 7% des unions maritales précoces en Sierra Leone.

La Sierra Leone compte 800 000 enfants de moins de 18 ans mariés. Le pays a décidé d’offrir un environnement plus sain aux mineurs, aux filles notamment, en modernisant son cadre législatif contre le mariage des enfants. Les législateurs ont adopté un projet de loi criminalisant cette pratique, le 20 juin 2024. Le mariage des enfants pourrait être sanctionné par des peines de prison pouvant aller jusqu’à 15 ans ou une amende de plus de 2 000 dollars.

“Le but de ce projet de loi est d’interdire le mariage des enfants, d’offrir une protection aux victimes de mariages précoces et d’anticiper sur d’autres questions connexes”.

Mariama MUNIA ZOMBO, DéputéeSierra Leone

En Sierra Leone, un tiers des filles sont mariées avant leur 18e anniversaire, selon le ministère de la Santé. Ces statistiques classent la Sierra Leone au 19e rang des pays connaissant la prévalence la plus importante des mariages précoces. Pour les députés sierra léonais, la promulgation attendue de la loi par le président Julius Maada Bio redonnera la possibilité à 4 millions d’enfants de profiter de plus d’opportunités.

“La prévalence du mariage des enfants chez les adolescentes est de 39 % et 13 % de ces filles sont mariées avant l’âge de 15 ans. Les grossesses précoces et non désirées déclenchent le mariage des enfants, le mariage des enfants conduit également à des grossesses chez les adolescentes, et vice versa. Ces deux situations forcent les filles à quitter l’école pour s’occuper des bébés, perdant ainsi leur potentiel et leur éducation”.

Mariama MUNIA ZOMBO, DéputéeSierra Leone

La loi proposée promet d’autonomiser les filles par l’éducation et l’égalité des chances, de réduire le nombre de grossesses chez les adolescentes. Par ailleurs, la législation s’engage également en faveur de la parité des genres, en prohibant le mariage, à la fois des jeunes garçons et des jeunes filles.

Agenda

Impossible de recevoir des informations à propos de ce blog en ce moment.

Bouton retour en haut de la page
logo Africa24tv

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com