Soudan/Coup d’Etat : la Banque mondiale suspend ses décaissements

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

La liste des sanctions contre le Soudan est désormais longue. Après que Washington a suspendu une aide de 700 millions de dollars en faveur du pays, c’est au tour de la Banque mondiale de suspendre son aide. L’Union européenne étudie l’hypothèse d’une suspension de l’aide aussi. Quant à  l’Union Africaine, elle a suspendu le pays de ses instances. Toutefois, le Premier ministre du gouvernement de transition Abdallah Hamdok a été libéré après avoir été détenu au domicile du chef des forces armées, le général Abdel Fattah al-Burhan qui a mené le coup d’État de lundi au soudan. 

Au moment où les arrestations se multiplient au Soudan suite au coup de force militaire qui a dissous, mardi 26 octobre, les autorités de transition, la pression internationale s’accentue sur le pays. La communauté internationale n’a nullement manqué d’appliquer des sanctions, aussi bien d’ordre diplomatique qu’économique contre le pays. Lundi 25 octobre, le département d’Etat américain avait déjà procédé à la suspension d’une aide financière de 700 millions de dollars à la transition soudanaise. La Banque mondiale a interrompu mercredi les décaissements pour les opérations au Soudan. L’UA a également décidé mercredi 27 octobre, la suspension du pays de toutes ses instances. 

Le Soudan s’était engagé dans un programme de réformes économiques qui lui avait ouvert la voie à l’apurement des arriérés et à l’éligibilité à l’allègement de la dette. Ce nouveau coup d’État met en péril ce soutien international, alors que la transition civile avait permis au pays de sortir d’un isolement du système financier et diplomatique international durant trois décennies.  

La situation reste tendue au Soudan. La quasi-totalité des dirigeants civils ont été arrêtés. Au moins sept personnes auraient trouvé la mort et plus de 140 autres blessées lors des manifestations. Par ailleurs, le Conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine dans un communiqué, publié mercredi 27 octobre annonce l’envoi d’une mission au Soudan pour dialoguer avec toutes les parties en vue de trouver une solution amiable à l’impasse politique actuelle.

NewsExpress

Agenda

Bouton retour en haut de la page

CONTACTEZ NOUS

xxxxxxx@yyy.com